Elevage de lapin: Comment choisir les reproducteurs ?

Les lapins reproducteurs doivent faire l’objet d’une sélection génétique. La réussite de votre élevage en dépend largement.

louis_bon

Mais que se passe-t-il dans la plupart des cas ?

On construit le bâtiment d’élevage, on achète les reproducteurs dans les élevages environnants. On prend la peine (pour les plus avisés) de ne pas acheter les mâles et les femelles dans le même élevage. Le choix des reproducteurs ne se fait qu’à partir du phénotype (aspect extérieur) de ces derniers.

Cette méthode a montré ses insuffisances. L’expérience a montré que les reproducteurs mâles et femelles ayant un format irréprochable produisent des lapereaux qui présentent des tares. On constate aussi des mortalités de tous les lapereaux nés généralement dans la première semaine de la mise bas.

C’est aussi des déformations dont celles des mâchoires provoquant un décalage des mâchoires supérieure inférieure entrainant un débordement des dents appelé dans notre jargon « dents longues » ou des déformations des pattes antérieures et postérieures. Ces tares peuvent provenir aussi bien des mâles que des femelles.

Comment choisir mes lapins reproducteurs?

Cette question m’a été posée à plusieurs reprises. Je profite à travers cet article de partager ma réponse avec tout le monde.

Pour le choix d’un bon reproducteur dans notre contexte, il faut:

– éviter d’acheter le mâle et les femelles dans un même élevage ;
– vérifier si les dents des reproducteurs à acheter sont normales, c’est-à-dire qu’elles ne débordent pas la mâchoire;
– vérifier s’il n’y a pas de blessures (plaies) dans les pattes et les mains;
– vérifier dans les oreilles pour voir si elle ne sont pas bouchées
par la gale ;

– identifier des lapins vigoureux et ayant un bon format ;
– acheter les reproducteurs dans un élevage bien suivi ayant des fiches de suivi des reproducteurs;
– même dans le cas où l’élevage est bien suivi, ne pas acheter toutes
les femelles dans un seul élevage;

– pour mâle, vérifier s’il a les deux testicules en place. Faites entrer une femelle dans la cage du mâle (un mâle reproducteur adulte) pour apprécier son comportement vis-à-vis de la femelle. S’il ne s’intéresse pas, essayer une nouvelle. Si le résultat est le même, il vaut mieux ne pas le choisir car il va se comporter de la même façon dans votre élevage. Essayer un autre mâle, le résultat escompté est que le mâle commence par tourner autour de la femelle et la monte.

L’idéal est d’acheter vos reproducteurs dans les centres spécialisés dans la sélection de reproducteurs. Dans ces centres, vous pouvez voir le pedigree des reproducteurs que vous voulez acheter. N’ayant pas pour le moment un centre pareil au Bénin, on fait avec les élevages ayant un bon système de suivi des reproducteurs.

Publicités

Cuniculture : L’habitat du lapin en 6 points

Des lapins en cage

L’habitat du lapin le protège contre les intempéries à savoir le soleil, la pluie, etc., c’est en réalité le même principe pour les autres animaux d’élevage.

1- Le lapin est un animal propre 

Le lapin ne tolère pas un environnement malpropre. C’est la raison pour laquelle les cages de lapin sont conçues de manière à laisser tomber les crottes.  Pour mieux profiter de vos lapins, mettez-les dans un environnement propre, pas de mottes de crottes dans les coins des cages, la mangeoire et l’abreuvoir doivent être régulièrement lavés et désinfectés. Lorsque les cages et le bâtiment d’élevage sont bien assainis, vous avez moins de problèmes sanitaires dans votre cheptel.

2- Quel matériau utiliser pour la fabrication de la cage ?

Le matériau de fabrication de la case du lapin importe beaucoup pour la réussite de votre élevage. Les gens se servent du bois, de bambou, de fer et de fer galvanisé pour fabriquer les cages. Les lapins rongent les cages en bois et en bambou, celles en fer finissent par rouiller après quelques temps d’utilisation sous l’effet de l’eau et des urines des lapins. Les cages en fer galvanisé par contre accordent aux lapins un bon confort et sont utilisées pendant une durée raisonnable. Du fait de l’état hygiénique de l’animal, le choix du matériau de fabrication des cages se fera en fonction de sa capacité à faciliter le lavage, la désinfection d’une part et à résister aux incisives du lapin d’autre part. Les cages en fer galvanisé sont donc les plus recommandées. Pour éviter de blesser les pattes des animaux, le fil constituant le grillage doit avoir un diamètre minimum de 2,2 à 2,5 mm pour les adultes et au moins 1,8 à 2,5 mm de diamètre pour les jeunes à l’engraissement.

3- En l’absence d’une bonne aération, vous n’avez pas un bon résultat

La circulation de l’air est indispensable pour avoir une bonne performance de votre élevage. Le bâtiment d’élevage de lapin n’est pas fermé, il faut prévoir des claustras sur les quatre côtés du bâtiment. Il faut également prévoir des auvents d’une dimension suffisante, c’est à dire de 70 à 80 cm. Cela limitera les effets du soleil et donc de la chaleur, mais surtout les entrées d’eau en saison de pluies. Certains éleveurs se contentent de disposer les cages sous des hangars à l’abri du soleil et de la pluie. En l’absence d’aération, il est observé un retard de croissance au niveau des lapins en engraissement. Au niveau des lapines en reproduction, il y a des problèmes de retour de chaleur, et la gestion de la reproduction est très affectée. Une bonne circulation de l’air est nécessaire pour avoir les résultats escomptés.

4- Les mailles du fond des cages méritent une attention particulière

Les mailles du fond de la cage permettent de laisser tomber les crottes et d’éviter des nécroses de pattes communément appelées maux de pattes. Les doigts des lapereaux se coincent entre les mailles qui sont en forme de dimension carrée. Les  mailles recommandées sont celles sous forme rectangle. Les grillages à mailles sous forme carrée et/ou losange peuvent être utilisés  pour les autres côtés de la cage. Mais le fond de cage devrait être couvert avec un grillage à maille rectangulaire. L’écart à respecter entre deux fils du grillage est de 1,1 à 1,5 cm. Cet écart est très important, car il permet aux crottes de tomber en dessous de la cage. Si l’écart est trop petit, il retient les crottes et la cage est sale. S’il est trop grand, les lapereaux peuvent se coincer le pied et se casser la patte en voulant la retirer de force.

5- Le respect de la densité dans les cages

Le respect de la densité est dans les cages est primordial pour une bonne croissance des jeunes lapins à l’engraissement et un bon confort pour les lapins reproducteurs. Pour une cage de lapine mère vous pouvez prévoir les dimensions suivantes : longueur : 75 à 80 cm, largeur : 40 cm, hauteur : 35 à 50 cm. La même cage peut être utilisée pour les lapins à l’engraissement et peut contenir 5 à 6 jeunes lapins. Toutefois, l’appréciation d’un technicien est conseillée.

6- La disposition des cages

Les cages de lapin ne peuvent pas rester à même le sol car les lapins ne vivent pas avec leurs déjections. Il faut donc suspendre les cages ou trouver un dispositif de support pour les cages. Certains utilisent des fils de fer suspendus à la charpente d’autres des supports en fer. Pour faciliter le ramassage des déjections, vous pouvez creuser des fosses sous les cages. Dans le cas contraire, il faut ramasser les crottes deux à trois fois par semaine pour assurer un environnement propre aux lapins.

J’espère que j’ai bien résumé l’habitat des lapins. S’il y a un élément que vous aurez souhaité que je développe, faites le savoir en commentaire à cet article. Et je me ferai le plaisir de vos en parler.

Plein succès à vous.

Bénin: Enfin le vaccin de la VHD disponible

Publié par https://louisagbokou.wordpress.com lapins

J’étais entrain de partager des connaissances sur un forum des professionnels agricoles lorsque j’ai eu l’information de la disponibilité du vaccin contre la maladie virale hémorragique du lapin au Bénin. Sur le même forum un technicien d’un service agricole d’une grande notoriété au Bénin l’a également témoigné.

J’étais donc heureux que les cuniculteurs puissent enfin se procurer du fameux vaccin pour être à l’abri de la VHD qui a déjà hélas dévasté une grande partie du cheptel lapin.

Vivement que cela serve!!!

 

Comment s’approvisionner des reproducteurs pour démarrer votre élevage de lapin?

Les lapins reproducteurs doivent faire l’objet d’une sélection génétique. La réussite de votre élevage en dépend largement.

Mais que se passe-t-il dans la plupart des cas chez moi au Bénin ?

On construit le bâtiment d’élevage, on achète les reproducteurs dans les élevages environnants. On prend la peine (pour ceux qui sont plus avisés) de ne pas acheter les mâles et les femelles dans le même élevage. Le choix des reproducteurs ne se fait qu’à partir du phénotype (aspect extérieur) de ces derniers.

Cette méthode a montré ses insuffisances. Les reproducteurs mâles et femelles ayant un format irréprochable produisent des lapereaux qui présentent des tares. On constate aussi des mortalités de tous les lapereaux nés ou des mortinatalités élevées. C’est aussi des déformations dont celles des mâchoires provoquant un décalage des mâchoires et un débordement des dents appelé dans notre jargon « dents longues » ou des déformations des pattes antérieures et postérieures. Les tares peuvent provenir aussi bien des mâles que des femelles.dents longues

Quelle est la solution que je propose ?

Achetez vos reproducteurs uniquement dans les élevages spécialisés dans la sélection de reproducteurs. Visitez ces élevages et demandez à voir le pedigree des reproducteurs que vous voulez acheter. Lorsque vous installez votre propre élevage, instaurez un système de suivi de la performance de chaque reproducteur.