Le cannibalisme des lapines mères: causes et solutions

L’un des facteurs clé pour la rentabilité de l’élevage de lapin c’est la maîtrise de reproduction. Mais il est observé qu’à la mise bas, certaines lapines mères dévorent leurs lapereaux. Quelle est la cause? Comment peut-on y remédier?

Quelle est la cause ?

Le cannibalisme des lapines mères intervient selon mes observations dans les conditions suivantes:

  • en absence d’eau et d’aliment jusque après la mise bas ;
  • en cas de carence nutritionnelle (protéine et minéraux surtout) de la lapine mère ;
  • en présence d’un fort taux de la farine de poisson (au delà de 12%) dans la provende lapine mère ;
  • l’existence de facteurs génétiques ;
  • etc.

Comment peut-on y remédier?

Il faut juste se référer aux causes que j’ai identifiées et empêcher leur occurrence. Il s’agit de:

  • S’assurer que l’eau est disponible ad libitum chez la lapine gestante ;
  • Distribuer une provende équilibrée ;
  • Eviter un fort taux de la farine de poisson dans la provende lorsque vous fabriquez votre propre provende. Quant aux provendes commerciales, ces proportions sont respectées si les responsables sont des professionnels ;
  • Bien choisir ses reproducteurs. Lire ici Comment choisir ses reproducteurs.

Lorsque vous êtes en présence d’une lapine qui dévore ses lapereaux et que toutes les trois premières conditions sont remplies, la solution qui s’impose est de la sortir de la reproduction.

Je vous remercie.

Publicités

Alimentation des lapins : J’offre un outil pour formuler votre provende lapin

L’alimentation intervient à plus de 70% dans le coût de production en cuniculture. La maîtrise de l’alimentation est donc très importante pour une bonne rentabilité de l’activité. Au cas où vous désirez fabriquer vous-même votre provende, je vous offre un outil qui me sert Lire la suite

Cuniculture : 7 conseils précieux sur l’alimentation du lapin

lapin_alimentation

La maîtrise de l’alimentation est très importante pour la réussite de l’élevage de lapins. Je ne veux pas parler des concepts d’école, le lapin est un mammifère lagomorphe, le lapin est un pseudo ruminant, le lapin fabrique des coecotrophes, etc… Je parle de choses pratiques utiles pour un éleveur de lapins. Quelques informations sont nécessaires aux éleveurs pour la bonne maîtrise de l’alimentation du lapin.

1. Le lapin d’élevage n’est pas un herbivore

Je précise bien lapin d’élevage, je ne parle pas des lapins de compagnie. L’éleveur exige du lapin d’élevage une bonne performance. Il faut donc fournir aux lapins une alimentation permettant de couvrir ses besoins en protéine, énergie, cellulose, vitamines et minéraux. L’apport d’herbe ne permet pas de couvrir efficacement ces besoins.

2. La cellulose est très importante dans l’alimentation du lapin

La cellulose est un composant végétal qui constitue les parois des cellules végétales. La réussite de l’alimentation du lapin est largement tributaire de la cellulose du fait des spécificités de son tractus digestif. C’est ce qui justifie l’apport de fourrage pour les rations dans lesquelles le fourrage n’est pas incorporé en particulier les provendes sous forme farineuse. Au cours de la formulation de la provende, un taux d’incorporation de 12 à 14 % de cellulose brute est acceptable. Les branches de palmier (Elaeis guineensis) constituent d’excellent apport de cellulose pour les lapins. Veillez à ne pas en exagérer chez les lapereaux de 3 à 5 semaines d’âge. Une consommation importante de ce fourrage au niveau de ces lapereaux entraine des mortalités causée par la parésie caecale.

3. Le lapin valorise mieux une provende sous forme granulée

Tous les travaux de recherche dans ce sens ont prouvé que les lapins présentent de meilleures performances lorsqu’ils sont nourris avec une provende sous forme granulée comparée à une provende sous forme farineuse. Une provende sous forme granulée limite le gaspillage de l’aliment, évite les troubles respiratoires, permet de maintenir un niveau hygiénique nécessaire pour la bonne performance des lapins d’élevage. Il existe sur le marché des provendes granulé, mais si vous désirez fabriquer votre propre provende et le rendre sous forme granulée, il existe également un dispositif pour le faire

4. L’aliment granulé complet ne nécessite pas l’apport de fourrage

Dans l’aliment granulé complet, le fourrage est déjà incorporé. C’est pourquoi on l’appelle aliment complet. Il n’est plus nécessaire d’ajouter du fourrage si vous distribuez un aliment granulé complet qui en principe doit satisfaire toutes les recommandations nutritionnelles du lapin.

5. Vous devez distribuer l’aliment à la même heure de la journée

En raison des spécificités digestives, il est conseillé de distribuer l’aliment à la même heure de la journée. Ceux qui sont dans l’activité savent de quoi je parle. Distribuer l’aliment à la même heure de la journée permet de maintenir l’harmonie dans l’élevage. Et cette harmonie contribue significativement à l’atteinte de vos objectifs de production.

6. La qualité de l’eau d’abreuvement est un facteur non négligeable

Pour beaucoup de professionnels, pas besoin de revenir sur certaines notions élémentaires. Mais du fait que je m’adresse à un public constitué de professionnels et de profanes, il convient de préciser que la bonne qualité de l’eau est très importante pour la réussite de l’alimentation. Car l’eau peut contenir des germes pathogènes, sources de maladie pour les lapins. Pour en savoir plus sur la qualité de l’eau veuillez visiter ce site.

7. L’eau d’abreuvement doit être disponible en permanence

Si nous pouvons permettre que les mangeoires puissent à des moments donnés manquer de provende, ce n’est pas le cas pour les abreuvoirs. Les abreuvoirs ne doivent pas se vider, il doit y avoir de l’eau en permanence. Avec le système d’abreuvement automatique, l’eau reste disponible en permanence. Mais si vous n’avez pas installé le système d’abreuvement automatique, veillez à rendre l’eau disponible en permanence.