Invasion des insectes et acariens d’élevage : Conséquences sur l’activité d’élevage

La présence des insectes et acariens parasites dans les élevages entraîne des conséquences négatives sur le développement de l’élevage. D’une part les animaux subissent en silence l’agression de ces parasites et leurs performances en sont négativement affectées. D’autre part, l’éleveur investit de l’argent mais n’en tire pas de profit convenablement.

Les conséquences de l’invasion des insectes et acariens parasites sur l’activité d’élevage se présentent sur les plans sanitaire et économique.

Poules pondeuses très infestées d’acariens et d’autres parasites. Il est observé sur le site d’élevage un niveau d’hygiène médiocre et une négligence des mesures de biosécurités de biosécurité.
Conséquences sanitaires

Sur le plan sanitaire, ces bestioles engendrent des troubles sanitaires frustres dont la plupart restent non diagnostiqués. De façon générale, il est noté une baisse des performances attendues des animaux d’élevage et de compagnie.

La gravité de l’effet des acariens et insectes parasites sur les animaux est fonction du type d’animal et de son stade physiologique.

Baisse des performances

Les performances de l’animal regroupent globalement les performances de production (viande, lait, œufs, laine, peau etc.), et les performances de reproduction.

Baisse des performances de production

La baisse des performances de production est due aux dommages sanitaires occasionnés par l’exposition aux insectes et acariens. Les symptômes qui peuvent être observés sont entre autres:

  • Retard de croissance ;
  • Amaigrissement ;
  • Mortalité ;
  • Affections dermatologiques ;
  • Affections respiratoires ;
  • Paralysie ;
  • Chute de ponte pour les poules pondeuses ;
  • Etc.

Pour les animaux de compagnie comme les chiens et chats etc., leur état général est affecté. Le chien de garde n’est plus très actif et n’aboie plus convenablement. Les affections dermatologiques sont observées sur leur corps.

Baisse des performances de reproduction

Les performances reproductives attendues sont globalement non satisfaites à cause de l’hyper-parasitisme. La qualité de la fonction de reproduction est directement fonction à l’état général. Un reproducteur dont l’état général est affecté n’est pas dans les bonnes conditions d’expression de son potentiel de reproduction. Il peut être observé au niveau des reproducteurs l’amenuisement de l’engouement à la reproduction, les saillies non fécondantes, les avortements, les mortinatalités, etc.

Conséquences économiques

La baisse des performances de production et de reproduction affecte directement la rentabilité de l’activité.

Que ce soit pour se débarrasser de ces pestes, ou restaurer la santé des animaux rescapés ou traiter l’habitat, les matériels d’élevage et l’environnement, il faut mettre en place une méthodologie rigoureuse. Et, cela nécessite des coûts ou charges supplémentaires. Il faut noter que ces nuisibles sont actuellement très résistants au traitement.

Lorsque les bestioles ne sont pas vite diagnostiquées sur la ferme, les dommages causés sont importants et entraînent une baisse de la rentabilité. Lorsqu’elles sont vite diagnostiquées, et une réaction rapide leur est appliquée, ils les pertes économiques sont réduites.

L’attention sur les agents pathogènes s’était tellement focalisée sur les virus, les batteries et les champignons de telle sorte que l’activité destructrice des insectes et acariens parasites a été malheureusement négligée pendant longtemps.

Il est important de faire ressortir que la présence des insectes et acariens dans les élevages ne profite en rien au promoteur. Ces nuisibles affectent l’état général des animaux d’élevage et entrainent une baisse de la rentabilité de l’activité.

Louis Agbokou

(Credit photo : Louis Agbokou)

Invasion des Insectes et Acariens d’élevage : 10 points basiques pour commencer

L’activité d’élevage se met en œuvre selon des normes dont le respect rigoureux assure sa maîtrise. L’ignorance ou la négligence d’une procédure du macro-processus que constitue l’activité peut causer des dommages aux animaux du point de vue sanitaire et, si cela perdure, engendrer des dommages sanitaires directement ou indirectement aux humains.

Les insectes et acariens parasites se propagent en ce moment de façon inquiétante dans l’environnement du fait de l’ignorance et/ou de la négligence des normes du système d’élevage. Je voudrais d’abord m’appesantir sur les acariens dont je présente quelques astuces pour identifier leur mode d’action.

Pexels.com
1- Les acariens ne sont pas seulement dans les élevages !

La plupart des élevages négligent les mesures de biosécurité constituant ainsi des sources de développement et de dissémination de toutes sortes d’agents pathogènes et de vecteurs des maladies des animaux et des humains. En ce qui concerne les acariens, à la faveur de cette négligence, ils se propagent dans l’environnement de telle sorte qu’ils sont présents actuellement dans plusieurs élevages et maisons d’habitation…

2- Les acariens sont des parasites

Les acariens vivent de leurs hôtes. Dans les élevages, les acariens sont à l’origine de plusieurs affections occasionnant une baisse des performances et à la longue la mortalité des sujets exposés. Au niveau des humains, les acariens provoquent plusieurs dommages sanitaires. Chez l’homme, plusieurs maladies et ou affections sont causées et entretenues par l’exposition aux acariens.

3- Les acariens,  des ennemis invisibles

Les acariens ne sont pas des insectes, ils ont quatre paires d’ailes et mesurent moins de 0,5 millimètre. De par leur petite taille, les acariens échappent à la vue humaine. Nous ne pouvons donc pas les voir à l’œil nu. Par contre, eux, ils nous voient très bien et ils en profitent sérieusement.

4- Les acariens se déplacent dans l’air

Les acariens disposent des pattes qui leur permettent de se déplacer. Mais aussi ils se déplacent dans l’air ; Lorsqu’un endroit est infesté d’acariens, il a été observé que le courant d’air est chargé d’acariens de telle sorte que sans un contact étroit, les acariens peuvent se poser sur un hôte.

5- Les acariens sont des bestioles à activité nocturne

Dans la journée, les acariens, au besoin sortent mais cherchent principalement à se cacher. Mais dans la nuit ils sortent en masse de leur cachette pour explorer et chercher à se nourrir.

6- Les acariens sont attirés par la couleur noire :

Dans la journée, lorsque vous portez un vêtement de couleur noire dans un endroit infesté d’acariens, vous allez attirer dans votre vêtement un nombre important d’acariens. Les acariens étant plus actifs la nuit, ils associent la couleur noire à la nuit.

7- Les acariens sont offensifs : ils saisissent l’avantage

Les acariens ont l’avantage que nous ne les voyons pas. Mais par contre, ils nous voient bien et en profitent en réalité. Car, ils nous attaquent. Lorsque vous vous trouvez dans un endroit infesté d’acariens d’élevage, ils sautent et se posent sur vous. Ils rentrent dans les cheveux (couleur noir) et atteignent le cuir chevelu en se collant à la base du cheveu.

Les acariens ne fuient pas l’homme mais l’attaquent, sachant que ce dernier ne les voit pas.

8- Les acariens piquent et sucent le sang

Etant parasites, les acariens piquent leurs hôtes (animal ou homme), déversent des substances chimiques, sucent le sang et occasionnent des dommages sanitaires.

9- Dans un endroit infesté d’acariens, l’air est pollué d’acariens.

Dans un environnement infesté d’acariens, l’air est pollué d’acariens et de déjections d’acariens. Parce que les acariens se déplacent dans l’air, et leurs déjections, étant sous forme de la poussière, sont de la poussière qui se retrouve également dans l’air.

10- Les acariens se disséminent très rapidement

Les acariens  aiment conquérir plus d’espace. Ils se laissent emporter par l’air en suivant le sens de circulation normale de l’air. Ils ne se contentent pas de leur environnement immédiat. Ils saisissent chaque opportunité pour se propager d’avantage.

Des millions et des millions des acariens se reproduisent dans certains élevages et maisons d’habitation.  La situation actuelle nécessite une action immédiate car chaque jour la population des acariens augmente ; créant sur leur passage des dommages économiques et sanitaires difficiles à maîtriser…

KOTOPO : Une pré-sauce fortifiée pour la bonne santé !

Le palmier à huile est l’une des cultures les plus pratiquées au Bénin et dans la sous-région ouest-africaine. Dans l’agroalimentaire, le palmier à huile a contribué à la mise au point de plusieurs produits et sous-produits. A tous ces produits s’ajoute KOTOPO qui vous permet de manger sain tout en gagnant du temps.

Qu’est-ce que KOTOPO ?

Si vous avez déjà préparé la sauce à base de noix de palme, appelée localement « sauce graine », vous savez combien harassant est le processus : il faut d’abord laver les noix, faire la cuisson des noix, ensuite les piler, puis les filtrer et ainsi de suite…

C’est un processus pénible et qui nécessite du temps ; les femmes au menage savent de quoi je parle ! (sourire). KOTOPO vous épargne de toutes ces peines et vous aide à préparer la sauce graine seulement en 5 minutes. La gestion du temps est une problématique qui ne laisse personne indifférente à notre ère. Vous savez, de nos jours, il ne sert plus à rien de passer des heures et des heures à la cuisine. Tout est mis en place pour une gestion efficiente de votre temps. KOTOPO vous aide à gagner du temps !

Pourquoi consommer KOTOPO ?

C’est un alicament ! La sauce à base de noix de palme est une bonne source de vitamines du fait de la richesse nutritionnelle de la noix de palme. KOTOPO est naturellement riche en vitamines A, K et E. Lorsque vous consommez régulièrement KOPOTO, votre peau devient plus luisant grâce à sa composition en corps gras, votre vue s’améliore nettement à cause de la vitamine A présente dans la noix de palme. En fait, la couleur rouge de la noix de palme lui est conférée par les β-carotènes (précurseurs de la vitamine A) qui induisent dans l’organisme la production de la vitamine A. Vous pouvez donc recourir de façon naturelle à KOTOPO pour vos problèmes de carence en vitamine A. Et naturellement, votre beauté s’extériorise. Faites consommer KOTOPO à vos enfants pour les épargner des affections oculaires dans le futur.

Comment préparer KOTOPO ?

Pour préparer KOTOPO, il vous faut :

Matériels : Casserole, cuillère, gaz domestique ou une autre source d’énergie;

Ingrédients :

  • Eau potable ;
  • Sel iodé;
  • Epices selon votre goût ;
  • Poisson ou viande et/ou fromage selon votre préférence ;
  • Des légumes à volonté ;
  • Piment à volonté ;

Méthode de préparation :

  • Mettre KOTOPO dans la casserole ;
  • Ajouter la quantité d’eau d’eau convenable ;
  • Laisser bouillir pendant 5 minutes ;
  • Ajouter les assaisonnements, le poisson et la viande à convenance ;
  • Laisser mijoter le tout pendant 5 minutes et c’est prêt à consommer.

Votre KOTOPO est prêt. Vous pouvez le manger avec de la pâte de maïs, d’igname, de manioc, de sorgho, de sémoule etc. Le crincrin peut accompagner excellemment la sauce de KOTOPO. Le crincrin est riche en protéines, vitamine A, potassium, magnésium. Le crincrin facilite la digestion et l’évacuation des selles grâce à sa composition riche en fibres.

Où s’approvisionner KOTOPO ?

KOTOPO se trouve déjà dans plusieurs boutiques et points de ventes créés au Bénin et au Nigeria. Laissez-nous votre numéro et nous vous contactons !

4 causes majeures d’échec des projets agricoles au Bénin

Plusieurs projets de développement agricole ont été mis en œuvre depuis des dizaines d’années, mais pour certains types de projets agricoles, les effets sont difficilement perceptibles. A l’évaluation des projets sur investissement public et les projets en cofinancement public, des milliards de francs sont engloutis mais sans impact significatif. Beaucoup d’éléments sont à l’origine de cette situation déplorable pour les pays sous développés comme le nôtre. En voici quelques causes majeures…

Daily Moisturising Cream
Daily Moisturising Cream – Johnoa Chambers

1- Idée du projet en contradiction avec la réalité du terrain

Un projet est un outil de résolution de problèmes. Tout problème devant faire l’objet d’un projet devra être analysé puis compris avant d’être sélectionné comme une idée de projet. L’idée du projet devra donc provenir des bénéficiaires dans leur milieu. La phase d’identification du projet doit être réalisée en tenant compte de toutes les procédures en la matière. Les projets identifiés puis élaborés dans les bureaux ou en dehors de la zone d’intervention ne tiendront certainement pas compte des attentes des bénéficiaires. Par exemple, un projet de promotion de la mécanisation agricole a été le théâtre regrettable de gaspillage de ressources de l’Etat béninois. Des machines agricoles achetées à coût de millions n’ont pas pu être utilisées parce qu’entre autres, elles ne sont pas adaptées aux types de sol. Un autre projet a attribué des crédits aux éleveurs de porcs, qui s’étaient trouvés dans l’incapacité de rembourser parce que la Peste Porcine Africaine avait décimé leurs cheptels. Ne serait-ce pas mieux de tenir compte de la réalité du terrain ? Ne serait-ce pas mieux d’assainir le milieu en trouvant une solution à la menace permanente que constitue cette maladie avant d’apporter des appuis financiers à ces éleveurs ?

2- Choix intéressé des bénéficiaires

Un choix impartial des bénéficiaires d’un projet est capital pour l’atteinte des objectifs du projet. Mais si les responsables du projet sont impartiaux dans le choix des bénéficiaires et sélectionnent des amis, frères, cousins, conjoints, enfants etc., les objectifs ne seront pas atteints. C’est l’exemple d’un programme d’insertion des jeunes dans l’agriculture au Bénin. Certains jeunes, parents et amis des responsables de gestion du projet, et bien que ne remplissant pas les conditions établies ont été sélectionnés comme bénéficiaires. Au terme, c’est du fiasco ! Incapacité de rembourser les crédits octroyés. La plupart s’étaient enfuis en voyageant d’une région à l’autre du pays ; d’autres ont carrément quitté le pays pour échapper aux mesures coercitives…

3- Complicité entre équipe de gestion et organisations partenaires

Il est observé dans certains cas, une complicité entre l’équipe de gestion des projets et les responsables d’Organisation Professionnelles Agricoles. La plupart des projets dans leur mise en œuvre, travaillent en collaboration avec les associations professionnelles agricoles. Certains responsables de ces associations se servent de leur position de leader, au détriment des membres, pour s’arroger en leur faveur le maximum possible d’appuis (financiers et/ou matériels) des projets et programmes. Ces responsables prétendent défendre l’intérêt des membres mais en réalité, ce n’est qu’un leurre.

4- Equipe composée de non professionnels

Le management des projets est un domaine technique comme tout autre domaine. L’adéquation formation- poste occupé est une condition sine qua non pour l’atteinte des objectifs des projets agricoles. Le chef projet ou chef programme qui n’est pas nanti d’une formation universitaire en management des projets peut facilement engager l’équipe de gestion du projet dans des erreurs techniques dont les conséquences ne feront qu’éloigner des objectifs du projet. Le management des projets, comme tout domaine, est d’abord une question de professionnels. Le positionnement de certains chefs de projet ou chefs programme non spécialistes du management des projets est l’une cause d’échec des projets avec pour conséquences le gaspillage des ressources humaines, financières et matérielles...

Votre responsabilité personnelle dans la lutte contre la propagation du Covid-19

Depuis le début de cette pandémie, les spécialistes de la santé et les scientifiques ne cessent de formuler des prescriptions et recommandations relayées par les institutions et initiatives sur le plan national et international.

La plupart du temps les messages sont non compris du grand nombre à cause des thèmes utilisés par les Experts et professionnels de la santé. En plus la plupart des mesures recommandées sont plus focalisées sur les effets des coronavirus que sur la cause.

Pourquoi est-ce que le Covid-19 continue de faire des victimes au Bénin et dans le monde malgré toutes les mesures prises contre la propagation ?

Je veux adopter une démarche de simplification, utilisant des mots simples pour expliquer des éléments basiques utiles à tous. Je veux que même celui qui n’a jamais été à l’école comprenne, et fasse ce qui est nécessaire pour sauver sa vie !

macro securite brillant concept
Photo de Edward Jenner sur Pexels.com

Je veux me focaliser sur la cause basique qui favorable le développement des coronavirus. Lire la suite

AroH&Spices – Consommez des épices de qualité pour votre santé !

Nous avons tous besoin d’épices pour notre alimentation quotidienne. J’ai le plaisir de vous présenter les épices de l’entreprise AroH&Spices basée à Abomey-Calavi au Bénin) et engagée dans la transformation agroalimentaire. L’entreprise vous propose des épices !!!

Certainement, vous connaissez la plupart ; mais la différente c’est l’accompagnement et les conseils avant et après le choix du produit. Pour votre information, des épices peuvent bien remplacer vos comprimés de pharmacie…

AroH&Spices

Les épices sont dotées de vertus dont la Lire la suite

Pensez- vous que l’agriculture est une priorité ? (2)

Dans un premier article, sont publiées les réponses apportées à la question Pensez-vous que l’agriculture est une priorité ?.

Les réponses sont la clé d’accès au groupe Facebook « L’agriculture, une priorité« . Ici, la liste des réponses apportées par les nouveaux adhérents. Ceux n’ayant pas répondu à la question n’ont pas pu avoir l’accès au groupe, la réponse étant la clé d’accès.

Confiplux_Johnoa Chambers
Confiture à base de fruits naturels pour une bonne santé et la beauté du corps. ©Johnoa Chambers

PENSEZ-VOUS QUE L’AGRICULTURE EST UNE PRIORITÉ ?

* L’agriculture, c’est l’avenir de l’Afrique. L’agriculture est le socle du développement. Seule l’agriculture peut libérer les jeunes du chômage ;

* L’agriculture doit être une priorité parce qu’elle est le socle du développement humain. Le véritable développement part d’une agriculture Lire la suite

Vaccins injectables chez les volailles : Les causes d’échec vaccinal (10)

Les vaccins injectables sont administrés aux volailles en tenant compte de leurs particularités anatomo- physiologiques : les parties du corps les plus musclées ou non, les plus innervées ou non, les plus osseuses ou non, les plus cartilagineuses ou non, les réactions biologiques, l’installation de l’immunité etc. Certaines parties du corps des volailles sont plus indiquées pour recevoir la solution vaccinale que d’autres.

point et sens des injections
Sur ce dessin, quelques points d’injection (pattes, bréchet, base des ailes, cou) sont mis en évidence. Les flèches indiquent le sens dans lequel les vaccinations sont faites. Autant que possible, il est conseillé d’éviter des injections intra-musculaires dans les pattes.                   ©Louis Agbokou

Il est aussi important de suivre Lire la suite

Vaccins injectables chez les volailles : Les causes d’échec vaccinal (9)

La plupart des vaccins sont conservés au réfrigérateur à une température comprise entre 2oC et 8oC (voir sur notice du vaccin pour précision spécifique) alors que la température corporelle de la volaille oscille entre 40 et 42o C. Il est important de réduire ce gap de températures avant l’injection du vaccin. Injecter un vaccin directement sorti du réfrigérateur aux volailles provoque chez ces dernières un choc thermique occasionnant 10 à 12 jours après l’injection, des protubérances de diverses tailles au lieu d’injection du fait de la température du vaccin lors de l’injection.

seringue automatique_echec vaccinal_8En définitive, injecter directement aux Lire la suite

Vaccins injectables chez les volailles : Les causes d’échec vaccinal (8)

Une mauvaise hygiène de l’opérateur et du matériel de vaccination peut être une cause d’échec vaccinal. Les aiguilles et seringues à usage unique doivent être utilisées une seule fois. Quant au matériel à usage multiple, vous devez les désinfecter et bien les rincer avant utilisation. L’opérateur doit également prendre des mesures d’hygiène en la matière.

Vaccins buvables chez les volailles : Les causes d’échec vaccinal (7)

Sur la notice de tout vaccin, le fabricant prend le soin d’expliquer les spécificités du produit dont les conditions de conservation, de l’utilisation, de l’installation de l’immunité etc. Ignorer de prendre connaissance de la notice du vaccin et de mettre en application ses recommandations spécifiques peut être une cause d’échec vaccinal. Vous devez donc toujours lire la notice et en tenir compte…

Vaccins buvables chez les volailles : Les causes d’échec vaccinal (6)

Un mauvais état général des volailles peut être une cause d’échec vaccinal. Certains facteurs peuvent affecter l’état général des volailles qui ne pourront pas de ce fait, induire une bonne réponse immunitaire. La plupart du temps, lors de la programmation et de la réalisation de la vaccination, la corrélation n’est pas faite entre l’occurrence de ces facteurs et la réussite de la vaccination.

poussins_vaccination

Une forte densité

Le non respect des normes en matière de Lire la suite

Vaccins buvables chez les volailles : Les causes d’échec vaccinal (5)

La non maîtrise de la quantité optimale d’eau à utiliser pour la dilution du vaccin buvable peut être une cause d’échec vaccinal. Deux situations peuvent se présenter :

photo_bon_bon

* Première situation: La quantité d’eau est au-delà de la norme et conduit à une dilution exagérée du vaccin. Dans ce cas, les Lire la suite

Vaccins buvables chez les volailles : Les causes d’échec vaccinal (4)

L’eau de dilution du vaccin buvable peut être une cause d’échec vaccinal. Il n’est pas recommandée d’utiliser de l’eau contenant des désinfectants : l’eau de robinet est donc proscrite. Vous pouvez utiliser par exemple l’eau de puits ou de forage etc.

Dans ce cas, le puits ou le forage ne devrait pas être désinfecté et entretenu récemment. Au cas où, la qualité chimique de l’eau n’est pas maîtrisée, il faut y ajouter de lait écrémé à 2 % avant de l’utiliser pour la dilution du vaccin buvable.

Vaccins buvables chez les volailles : Les causes d’échec vaccinal (3)

Lorsque la chaîne de froid n’est pas respectée, la qualité du vaccin peut être altérée. Le vaccin ne pourra donc pas induire la réponse immunitaire souhaitée.

Le vaccin avicole buvable doit être approvisionné dans une glacière ayant de la glace et maintenu comme tel jusque l’administration aux volailles.