Le cannibalisme des lapines mères: causes et solutions

L’un des facteurs clé pour la rentabilité de l’élevage de lapin c’est la maîtrise de reproduction. Mais il est observé qu’à la mise bas, certaines lapines mères dévorent leurs lapereaux. Quelle est la cause? Comment peut-on y remédier?

Quelle est la cause ?

Le cannibalisme des lapines mères intervient selon mes observations dans les conditions suivantes:

  • en absence d’eau et d’aliment jusque après la mise bas ;
  • en cas de carence nutritionnelle (protéine et minéraux surtout) de la lapine mère ;
  • en présence d’un fort taux de la farine de poisson (au delà de 12%) dans la provende lapine mère ;
  • l’existence de facteurs génétiques ;
  • etc.

Comment peut-on y remédier?

Il faut juste se référer aux causes que j’ai identifiées et empêcher leur occurrence. Il s’agit de:

  • S’assurer que l’eau est disponible ad libitum chez la lapine gestante ;
  • Distribuer une provende équilibrée ;
  • Eviter un fort taux de la farine de poisson dans la provende lorsque vous fabriquez votre propre provende. Quant aux provendes commerciales, ces proportions sont respectées si les responsables sont des professionnels ;
  • Bien choisir ses reproducteurs. Lire ici Comment choisir ses reproducteurs.

Lorsque vous êtes en présence d’une lapine qui dévore ses lapereaux et que toutes les trois premières conditions sont remplies, la solution qui s’impose est de la sortir de la reproduction.

Je vous remercie.

Publicités

Aux Agripreneurs : Quel est votre plus grande difficulté du moment ?

Je sais que beaucoup de jeunes agripreneurs sont actuellement en plein dans les activités agricoles. Au cours de ce voyage palpitant il y a des exploits aussi bien des contraintes. Quelles sont les contraintes majeures que vous rencontrez actuellement ? Avez vous aussi des exploits ?

tomate_plants

Je consacre cet article pour recueillir prioritairement les contraintes actuelles des entrepreneurs agricoles afin de faire des recherches et d’apporter des propositions de solutions. Si la préoccupation tombe directement dans mes domaines de compétence, vous aurez la réponse dans un bref délai. Dans le cas contraire, je ferai des recherches pour trouver le spécialiste.

Peut être aussi que votre contrainte majeures du moment a été déjà maîtrisée par quelqu’un d’autre qui aura le plaisir de partager avec vous comment il a pu résoudre la situation.

Je n’oublie pas non plus les personnes qui désirent entreprendre dans la chaîne de valeur agricole. Il y a beaucoup d’entrepreneurs expérimentés par ici (sourire), ils vont répondre à vos préoccupations, bien sûr avec ma contribution.

Mieux voulez-vous partager vos exploits avec les autres ?

A vous agripreneurs en activité, si vous des histoires de réussite spécifiques à votre activité, je vous invite à les partager avec les autres. Cela pourrait aider quelqu’un à produire plus de résultats ou motiver quelqu’un d’autre à se lancer dans l’agripreneurait.

J’attends de vous lire aujourd’hui !

En 2050, qui va nourrir les 9 milliards d’habitants de la planète ?

La majorité des agriculteurs d’aujourd’hui sont des personnes de troisième âge. Plusieurs politiques d’inclusion des jeunes (18- 35 ans en grande partie) sont en cours de conception et d’implémentation pour intéresser les jeunes aux métiers et sciences agricoles. Cependant, pour une inclusion durable des jeunes, il faut aller bien en-deçà de 18 ans et s’intéresser aux enfants de 10 ans d’âge et plus. C’est ce que fait AGRIMAN. C’est qui AGRIMAN ?

whyfarm

Pourquoi intéresser les enfants à l’agriculture ? Lire la suite

Dr Babadjidé Michel : « Je rêve de restaurer l’économie du village »

Il est bien connu au Bénin et dans la sous région, Dr Babadjidé est ce cadre hors pair, hors norme qui, se basant sur des réalités endogènes africaines, défie les normes établies et acceptées de la sphère universitaire. Avez-vous suivi sa vidéo sur la solution au chômage en Afrique ?

IMG_20171015_223410_447

Dans cette vidéo il explique ce qui doit être fait pour atteindre l’autosuffisance alimentaire et faire face efficacement à l’épineux problème du chômage. Avez vous déjà suivi cette vidéo ?

Cliquez ici pour suivre la vidéo

D’après Dr Babadjidé, l’immunologie, la biosécurité, le pédiluve, le plan de prophylaxie, etc. ne s’exécutent pas de la même façon comme enseignés dans les écoles de formation.

Avec son concept « La maison du paysan », il prouve aisément tout ce qu’il défend et tout le monde peut le voir car c’est du concret et ses résultats le démontrent. Sa vision est de créer un village du paysan dans lequel il y aura plusieurs maisons du paysan afin de restaurer l’économie locale niveau village.

J’ai visité « La Maison du Paysan ». Ce que j’ai vu inspire respect et mérite l’accompagnement de tous.

IMG_20171013_140402

Vous pouvez visiter le site internet de La Maison du Paysan cliquant ici

D’après Dr Babadjidé Michel, « le cadre africain doit sortir de son cadre pour s’ouvrir à l’intelligence situationnelle ».

Je Consomme Local : WAP ! WAP ! WAP !

Le 16 octobre de chaque année, la communauté internationale célèbre la Journée Mondiale de l’Alimentation à travers plusieurs manifestations. Pour l’édition de 2017, Women Agrobusiness Promotion project (WAP) organise deux évènements majeurs.

wap1

La conférence-débat : samedi 14 octobre 2017

Le thème de la conférence débat est « La vulgarisation de masse et la sécurité alimentaire en milieu rural : Rôle des journalistes ». A l’Université d’Abomey- Calavi, chercheurs, professionnels des médias aux niveaux national et international se rencontrent pour discuter de l’alimentation et de l’agriculture. Cette conférence vise à susciter l’intérêt des professionnels des médias sur les questions liées de l’agriculture, de la souveraineté alimentaires et du développement du secteur agricole.

Les panélistes sont : le journaliste Honoré Nahum Président de Sika TV, Delphine Bousquet de RFI, Professeur Joseph Hounhouigan Doyen de la Faculté des Sciences Agronomiques (FSA/UAC), Professeur Roch Mongbo Secrétaire permanent du Conseil de l’Alimentation et de la Nutrition (CAN), Docteur Paul Houssou Directeur du Programme de Technologie Agricole et Alimentaire (PTAA/ INRAB).

La caravane « Je consomme local » : lundi 16 octobre 2017

WAP organise le jour de la journée mondiale de l’alimentation, une caravane à travers la ville de Porto-Novo avec les femmes du Groupement des Exploitations Agricoles (GEA) et tous les autres acteurs du secteur agricole. Vous y êtes invités !

wap2

Les entreprises et autres structures du secteur agricole ou non désireuses de soutenir l’évènement et participer à l’exposition vente de leurs produits et services au terme de la conférence-débat sont priées de contacter la coordinatrice WAP.

Pour toute personnes intéressée à participer à la conférence et à la caravane, réservez votre T-shirt JE CONSOMME LOCAL. Pour sponsoriser, réserver les T-shirt ou toute autre information, contacter la Coordinatrice WAP : Eulodie Hodonou au +22962898979.

La cerise sur le gâteau : Le lancement du magazine GLESSI. Ne ratez pas l’évènement !

Women Agrobusiness Promotion project (WAP), une organisation qui contribue au développement des femmes rurales à travers des activités de renforcement de capacités et d’encadrement pour une amélioration de leurs revenus. Notre crédo : « quand les femmes progressent, les économies progressent ». 

Si tu consommes local, partage cet article et dis WAP ! WAP ! WAP !

CIFA BENIN contribue !!!

Investissez dans la campagne de cajou !

L’entreprise GMT AGRO BIZNESS ouvre la levée de fonds pour le financement de la prochaine campagne de cajou à tout le monde.

cajou.png

 

Le budget du projet a été décliné en de petites actions que vous pouvez acheter facilement. Il s’agit de la deuxième édition du projet après celle réussie de l’année passée.
Suivez l’explication de l’initiateur du projet en cliquant sur ce podcast.

Si vous avez des questions de compréhension, mettez les en commentaires.

 

Elevage de lapin: Comment choisir les reproducteurs ?

Les lapins reproducteurs doivent faire l’objet d’une sélection génétique. La réussite de votre élevage en dépend largement.

louis_bon

Mais que se passe-t-il dans la plupart des cas ?

On construit le bâtiment d’élevage, on achète les reproducteurs dans les élevages environnants. On prend la peine (pour les plus avisés) de ne pas acheter les mâles et les femelles dans le même élevage. Le choix des reproducteurs ne se fait qu’à partir du phénotype (aspect extérieur) de ces derniers.

Cette méthode a montré ses insuffisances. L’expérience a montré que les reproducteurs mâles et femelles ayant un format irréprochable produisent des lapereaux qui présentent des tares. On constate aussi des mortalités de tous les lapereaux nés généralement dans la première semaine de la mise bas.

C’est aussi des déformations dont celles des mâchoires provoquant un décalage des mâchoires supérieure inférieure entrainant un débordement des dents appelé dans notre jargon « dents longues » ou des déformations des pattes antérieures et postérieures. Ces tares peuvent provenir aussi bien des mâles que des femelles.

Comment choisir mes lapins reproducteurs?

Cette question m’a été posée à plusieurs reprises. Je profite à travers cet article de partager ma réponse avec tout le monde.

Pour le choix d’un bon reproducteur dans notre contexte, il faut:

– éviter d’acheter le mâle et les femelles dans un même élevage ;
– vérifier si les dents des reproducteurs à acheter sont normales, c’est-à-dire qu’elles ne débordent pas la mâchoire;
– vérifier s’il n’y a pas de blessures (plaies) dans les pattes et les mains;
– vérifier dans les oreilles pour voir si elle ne sont pas bouchées
par la gale ;

– identifier des lapins vigoureux et ayant un bon format ;
– acheter les reproducteurs dans un élevage bien suivi ayant des fiches de suivi des reproducteurs;
– même dans le cas où l’élevage est bien suivi, ne pas acheter toutes
les femelles dans un seul élevage;

– pour mâle, vérifier s’il a les deux testicules en place. Faites entrer une femelle dans la cage du mâle (un mâle reproducteur adulte) pour apprécier son comportement vis-à-vis de la femelle. S’il ne s’intéresse pas, essayer une nouvelle. Si le résultat est le même, il vaut mieux ne pas le choisir car il va se comporter de la même façon dans votre élevage. Essayer un autre mâle, le résultat escompté est que le mâle commence par tourner autour de la femelle et la monte.

L’idéal est d’acheter vos reproducteurs dans les centres spécialisés dans la sélection de reproducteurs. Dans ces centres, vous pouvez voir le pedigree des reproducteurs que vous voulez acheter. N’ayant pas pour le moment un centre pareil au Bénin, on fait avec les élevages ayant un bon système de suivi des reproducteurs.