Invasion des Insectes et Acariens d’élevage : Conséquences sur la Santé Publique

L’exposition aux acariens d’élevage cause chez les personnes exposées plusieurs affections susceptibles de s’aggraver si le diagnostic n’est pas vite posé et un traitement spécifique appliqué. La plupart de ces affections sont endémiques, ce qui fait que les acariens ne sont pas la plupart du temps identifiés comme agent causal.

Par observations et recherches, il a été remarqué que l’exposition prolongée aux acariens est susceptible de causer chez l’Homme, les troubles de santé suivants:

 I- Affections dermatologiques

Les acariens sont à la base de la plupart des maladies de la peau. Si vous êtes dans une ferme ou vous vivez dans les environs d’une ferme ou d’un marché à volailles et que vous avez des démangeaisons, prurits répétés, eczémas ou d’autres affections de la peau qui persistent, c’est bien possible que ce soit les acariens qui en sont la cause. Pendant la journée, les acariens se cachent en grand nombre dans les endroits poilus du corps à savoir la tête, les aisselles, le pubis, etc, et la nuit, ils sortent pour opérer

Ils rentrent dans les pores et se cachent sous l’épiderme d’où ils se nourrissent des cellules épithéliales. L’une des espèces d’acariens est l’agent responsable de la gale chez les hommes et les animaux ;

Lorsque ces affections dermatologiques ne sont pas vites traitées et de façon appropriée, elles subissent des complications microbiennes.

II- Infections de l’oreille INTERNE

Les acariens pour se cacher rentrent dans les oreilles. Ils piquent l’intérieur de l’oreille et se nourrissent des sérosités et des cellules épithéliales. Leurs actions destructrices provoquent une otite (l’inflammation de la paroi interne de l’oreille) qui pourra se suppurer et former un abcès. Si vous êtes donc sur une ferme d’élevage ou dans les environs d’une ferme d’élevage ou d’un marché à volailles et que vous-même ou vos enfants se plaignent des troubles ou infections de l’oreille interne, vous devez vérifier la présence ou non des acariens dans votre environnement pour faire efficacement un traitement étiologique.

IIIInfections respiratoires

Les acariens représentent à 70% les causes des affections respiratoires. Dans un environnement infesté d’acariens, ils rentrent en grand nombre dans les narines et s’engagent dans les voies respiratoires. Leur présence dans cette partie du corps provoque des troubles respiratoires : obstruction des narines, difficultés respiration (dyspnée), suivis de production de mucus. Il s’agit en fait d’une réaction normale de l’organisme face à l’agression. Lorsque l’exposition est prolongée, ces symptômes évoluent en rhinite, toux, asthme, par suite d’infections microbiennes. Les recherches ont démontré que l’exposition aux acariens constitue l’un des facteurs prédominants qui causent et entretiennent l’asthme.

IV- Infections oculaires 

Les acariens se cachent dans les sourcils et les cils et s’accrochent à la base de ces poils. Lorsqu’ils s’accumulent dans les cils, leur action parasite provoque une démangeaison et, à force de gratter, les paupières s’enflent et peuvent s’infester causant la conjonctivite. Le visage de la personne exposée présente un aspect œdémateux avec les paupières enflées.

V- Infections sexuelles

Les poils du pubis également constituent une cachette pour les acariens. Toute la partie poilue du pubis et des organes génitaux sont envahis d’acariens. De leur action parasite, ils provoquent chez la femme le prurit vulvaire, qui évolue par la suite en une vaginite si le traitement n’est pas approprié ou appliqué à temps. Chez l’homme, ils rentrent dans l’urètre et s’y accumulent. L’effet de leur action parasite est observé par la présence de gouttes de sang à la suite de la miction et qui est constatée bien après dans le sous vêtement. Les acariens vivant dans le pubis passent pendant les rapports sexuels d’un partenaire à l’autre.

VI- Maladies inflammatoires

Pendant la piqure les acariens libèrent dans l’organisme des substances (enzymes) qui sont à l’origine de l’inflammation. Il est observé au niveau des personnes exposées pendant longtemps aux piqures des acariens des inflammations à différentes parties du corps. L’apparition de ces inflammations et leur développement sont fonction de la durée d’exposition et de la quantité d’acariens auquel l’individu est exposé. Ces inflammations évoluent se présentant comme une excroissance solide ou semi solide à l’instar des kystes et des tumeurs. Si vous constatez que des « boules » apparaissent sur différentes parties de votre corps et que vous êtes éleveurs ou vous vivez dans les environs d’un élevage, je vous conseille de prendre ceci au sérieux…

Les recherchent ont également révélé que les enzymes déversées dans l’organisme des personnes exposées aux piqures d’acariens sont à l’origine du Syndrome de l’Intestin Irritable tel que présenté dans cette vidéo de la Faculté de Médecine de Nice de l’Université Nice Sophia Antipolis en France. Pour suivre la vidéo, veuillez CLIQUER ICI

VII- CéphaléeS et hypertension

Les acariens affluent dans les cheveux sur la tête et s’attaquent au cuir chevelu pour leur survie. Leur présence et leurs piqures incessantes dans le cuir chevelu suscite la réaction de défense de l’organisme. Les cellules de défense sont mobilisées au niveau du cuir chevelu et essayent d’amoindrir le choc et de neutraliser les enzymes déversées dans l’organisme par ces acariens. Lorsque ces actions sont prolongées, l’hyperactivité au niveau du cuir chevelu provoque des céphalées dont l’intensité augmente au jour le jour ; et qui se termine par l’hypertension artérielle avec fatigue, courbature et vertige de la personne exposée.

En voici présentées quelques conséquences possibles du pullulement des acariens au niveau actuel de nos recherches. La liste n’est pas exhaustive et il faut préciser que les maladies précitées sont causées par l’exposition aux acariens et à la poussière des déjections d’acariens.

En ce qui concerne les maladies causées par les insectes parasites, un autre article va les présenter.

Il est important de notifier que le but de cette série  d’articles est d’informer et de sensibiliser les acteurs concernés par la prolifération des insectes et acariens parasites des élevages.

Louis Agbokou.

Invasion des insectes et acariens d’élevage : Conséquences sur l’activité d’élevage

La présence des insectes et acariens parasites dans les élevages entraîne des conséquences négatives sur le développement de l’élevage. D’une part les animaux subissent en silence l’agression de ces parasites et leurs performances en sont négativement affectées. D’autre part, l’éleveur investit de l’argent mais n’en tire pas de profit convenablement.

Les conséquences de l’invasion des insectes et acariens parasites sur l’activité d’élevage se présentent sur les plans sanitaire et économique.

Poules pondeuses très infestées d’acariens et d’autres parasites. Il est observé sur le site d’élevage un niveau d’hygiène médiocre et une négligence des mesures de biosécurités de biosécurité.
Conséquences sanitaires

Sur le plan sanitaire, ces bestioles engendrent des troubles sanitaires frustres dont la plupart restent non diagnostiqués. De façon générale, il est noté une baisse des performances attendues des animaux d’élevage et de compagnie.

La gravité de l’effet des acariens et insectes parasites sur les animaux est fonction du type d’animal et de son stade physiologique.

Baisse des performances

Les performances de l’animal regroupent globalement les performances de production (viande, lait, œufs, laine, peau etc.), et les performances de reproduction.

Baisse des performances de production

La baisse des performances de production est due aux dommages sanitaires occasionnés par l’exposition aux insectes et acariens. Les symptômes qui peuvent être observés sont entre autres:

  • Retard de croissance ;
  • Amaigrissement ;
  • Mortalité ;
  • Affections dermatologiques ;
  • Affections respiratoires ;
  • Paralysie ;
  • Chute de ponte pour les poules pondeuses ;
  • Etc.

Pour les animaux de compagnie comme les chiens et chats etc., leur état général est affecté. Le chien de garde n’est plus très actif et n’aboie plus convenablement. Les affections dermatologiques sont observées sur leur corps.

Baisse des performances de reproduction

Les performances reproductives attendues sont globalement non satisfaites à cause de l’hyper-parasitisme. La qualité de la fonction de reproduction est directement fonction à l’état général. Un reproducteur dont l’état général est affecté n’est pas dans les bonnes conditions d’expression de son potentiel de reproduction. Il peut être observé au niveau des reproducteurs l’amenuisement de l’engouement à la reproduction, les saillies non fécondantes, les avortements, les mortinatalités, etc.

Conséquences économiques

La baisse des performances de production et de reproduction affecte directement la rentabilité de l’activité.

Que ce soit pour se débarrasser de ces pestes, ou restaurer la santé des animaux rescapés ou traiter l’habitat, les matériels d’élevage et l’environnement, il faut mettre en place une méthodologie rigoureuse. Et, cela nécessite des coûts ou charges supplémentaires. Il faut noter que ces nuisibles sont actuellement très résistants au traitement.

Lorsque les bestioles ne sont pas vite diagnostiquées sur la ferme, les dommages causés sont importants et entraînent une baisse de la rentabilité. Lorsqu’elles sont vite diagnostiquées, et une réaction rapide leur est appliquée, ils les pertes économiques sont réduites.

L’attention sur les agents pathogènes s’était tellement focalisée sur les virus, les batteries et les champignons de telle sorte que l’activité destructrice des insectes et acariens parasites a été malheureusement négligée pendant longtemps.

Il est important de faire ressortir que la présence des insectes et acariens dans les élevages ne profite en rien au promoteur. Ces nuisibles affectent l’état général des animaux d’élevage et entrainent une baisse de la rentabilité de l’activité.

Louis Agbokou

(Credit photo : Louis Agbokou)

Invasion des Insectes et Acariens d’élevage : 10 points basiques pour commencer

L’activité d’élevage se met en œuvre selon des normes dont le respect rigoureux assure sa maîtrise. L’ignorance ou la négligence d’une procédure du macro-processus que constitue l’activité peut causer des dommages aux animaux du point de vue sanitaire et, si cela perdure, engendrer des dommages sanitaires directement ou indirectement aux humains.

Les insectes et acariens parasites se propagent en ce moment de façon inquiétante dans l’environnement du fait de l’ignorance et/ou de la négligence des normes du système d’élevage. Je voudrais d’abord m’appesantir sur les acariens dont je présente quelques astuces pour identifier leur mode d’action.

Pexels.com
1- Les acariens ne sont pas seulement dans les élevages !

La plupart des élevages négligent les mesures de biosécurité constituant ainsi des sources de développement et de dissémination de toutes sortes d’agents pathogènes et de vecteurs des maladies des animaux et des humains. En ce qui concerne les acariens, à la faveur de cette négligence, ils se propagent dans l’environnement de telle sorte qu’ils sont présents actuellement dans plusieurs élevages et maisons d’habitation…

2- Les acariens sont des parasites

Les acariens vivent de leurs hôtes. Dans les élevages, les acariens sont à l’origine de plusieurs affections occasionnant une baisse des performances et à la longue la mortalité des sujets exposés. Au niveau des humains, les acariens provoquent plusieurs dommages sanitaires. Chez l’homme, plusieurs maladies et ou affections sont causées et entretenues par l’exposition aux acariens.

3- Les acariens,  des ennemis invisibles

Les acariens ne sont pas des insectes, ils ont quatre paires d’ailes et mesurent moins de 0,5 millimètre. De par leur petite taille, les acariens échappent à la vue humaine. Nous ne pouvons donc pas les voir à l’œil nu. Par contre, eux, ils nous voient très bien et ils en profitent sérieusement.

4- Les acariens se déplacent dans l’air

Les acariens disposent des pattes qui leur permettent de se déplacer. Mais aussi ils se déplacent dans l’air ; Lorsqu’un endroit est infesté d’acariens, il a été observé que le courant d’air est chargé d’acariens de telle sorte que sans un contact étroit, les acariens peuvent se poser sur un hôte.

5- Les acariens sont des bestioles à activité nocturne

Dans la journée, les acariens, au besoin sortent mais cherchent principalement à se cacher. Mais dans la nuit ils sortent en masse de leur cachette pour explorer et chercher à se nourrir.

6- Les acariens sont attirés par la couleur noire :

Dans la journée, lorsque vous portez un vêtement de couleur noire dans un endroit infesté d’acariens, vous allez attirer dans votre vêtement un nombre important d’acariens. Les acariens étant plus actifs la nuit, ils associent la couleur noire à la nuit.

7- Les acariens sont offensifs : ils saisissent l’avantage

Les acariens ont l’avantage que nous ne les voyons pas. Mais par contre, ils nous voient bien et en profitent en réalité. Car, ils nous attaquent. Lorsque vous vous trouvez dans un endroit infesté d’acariens d’élevage, ils sautent et se posent sur vous. Ils rentrent dans les cheveux (couleur noir) et atteignent le cuir chevelu en se collant à la base du cheveu.

Les acariens ne fuient pas l’homme mais l’attaquent, sachant que ce dernier ne les voit pas.

8- Les acariens piquent et sucent le sang

Etant parasites, les acariens piquent leurs hôtes (animal ou homme), déversent des substances chimiques, sucent le sang et occasionnent des dommages sanitaires.

9- Dans un endroit infesté d’acariens, l’air est pollué d’acariens.

Dans un environnement infesté d’acariens, l’air est pollué d’acariens et de déjections d’acariens. Parce que les acariens se déplacent dans l’air, et leurs déjections, étant sous forme de la poussière, sont de la poussière qui se retrouve également dans l’air.

10- Les acariens se disséminent très rapidement

Les acariens  aiment conquérir plus d’espace. Ils se laissent emporter par l’air en suivant le sens de circulation normale de l’air. Ils ne se contentent pas de leur environnement immédiat. Ils saisissent chaque opportunité pour se propager d’avantage.

Des millions et des millions des acariens se reproduisent dans certains élevages et maisons d’habitation.  La situation actuelle nécessite une action immédiate car chaque jour la population des acariens augmente ; créant sur leur passage des dommages économiques et sanitaires difficiles à maîtriser…