Invasion des Insectes et Acariens d’élevage : Conséquences sur la Santé Publique

L’exposition aux acariens d’élevage cause chez les personnes exposées plusieurs affections susceptibles de s’aggraver si le diagnostic n’est pas vite posé et un traitement spécifique appliqué. La plupart de ces affections sont endémiques, ce qui fait que les acariens ne sont pas la plupart du temps identifiés comme agent causal.

Par observations et recherches, il a été remarqué que l’exposition prolongée aux acariens est susceptible de causer chez l’Homme, les troubles de santé suivants:

 I- Affections dermatologiques

Les acariens sont à la base de la plupart des maladies de la peau. Si vous êtes dans une ferme ou vous vivez dans les environs d’une ferme ou d’un marché à volailles et que vous avez des démangeaisons, prurits répétés, eczémas ou d’autres affections de la peau qui persistent, c’est bien possible que ce soit les acariens qui en sont la cause. Pendant la journée, les acariens se cachent en grand nombre dans les endroits poilus du corps à savoir la tête, les aisselles, le pubis, etc, et la nuit, ils sortent pour opérer

Ils rentrent dans les pores et se cachent sous l’épiderme d’où ils se nourrissent des cellules épithéliales. L’une des espèces d’acariens est l’agent responsable de la gale chez les hommes et les animaux ;

Lorsque ces affections dermatologiques ne sont pas vites traitées et de façon appropriée, elles subissent des complications microbiennes.

II- Infections de l’oreille INTERNE

Les acariens pour se cacher rentrent dans les oreilles. Ils piquent l’intérieur de l’oreille et se nourrissent des sérosités et des cellules épithéliales. Leurs actions destructrices provoquent une otite (l’inflammation de la paroi interne de l’oreille) qui pourra se suppurer et former un abcès. Si vous êtes donc sur une ferme d’élevage ou dans les environs d’une ferme d’élevage ou d’un marché à volailles et que vous-même ou vos enfants se plaignent des troubles ou infections de l’oreille interne, vous devez vérifier la présence ou non des acariens dans votre environnement pour faire efficacement un traitement étiologique.

IIIInfections respiratoires

Les acariens représentent à 70% les causes des affections respiratoires. Dans un environnement infesté d’acariens, ils rentrent en grand nombre dans les narines et s’engagent dans les voies respiratoires. Leur présence dans cette partie du corps provoque des troubles respiratoires : obstruction des narines, difficultés respiration (dyspnée), suivis de production de mucus. Il s’agit en fait d’une réaction normale de l’organisme face à l’agression. Lorsque l’exposition est prolongée, ces symptômes évoluent en rhinite, toux, asthme, par suite d’infections microbiennes. Les recherches ont démontré que l’exposition aux acariens constitue l’un des facteurs prédominants qui causent et entretiennent l’asthme.

IV- Infections oculaires 

Les acariens se cachent dans les sourcils et les cils et s’accrochent à la base de ces poils. Lorsqu’ils s’accumulent dans les cils, leur action parasite provoque une démangeaison et, à force de gratter, les paupières s’enflent et peuvent s’infester causant la conjonctivite. Le visage de la personne exposée présente un aspect œdémateux avec les paupières enflées.

V- Infections sexuelles

Les poils du pubis également constituent une cachette pour les acariens. Toute la partie poilue du pubis et des organes génitaux sont envahis d’acariens. De leur action parasite, ils provoquent chez la femme le prurit vulvaire, qui évolue par la suite en une vaginite si le traitement n’est pas approprié ou appliqué à temps. Chez l’homme, ils rentrent dans l’urètre et s’y accumulent. L’effet de leur action parasite est observé par la présence de gouttes de sang à la suite de la miction et qui est constatée bien après dans le sous vêtement. Les acariens vivant dans le pubis passent pendant les rapports sexuels d’un partenaire à l’autre.

VI- Maladies inflammatoires

Pendant la piqure les acariens libèrent dans l’organisme des substances (enzymes) qui sont à l’origine de l’inflammation. Il est observé au niveau des personnes exposées pendant longtemps aux piqures des acariens des inflammations à différentes parties du corps. L’apparition de ces inflammations et leur développement sont fonction de la durée d’exposition et de la quantité d’acariens auquel l’individu est exposé. Ces inflammations évoluent se présentant comme une excroissance solide ou semi solide à l’instar des kystes et des tumeurs. Si vous constatez que des « boules » apparaissent sur différentes parties de votre corps et que vous êtes éleveurs ou vous vivez dans les environs d’un élevage, je vous conseille de prendre ceci au sérieux…

Les recherchent ont également révélé que les enzymes déversées dans l’organisme des personnes exposées aux piqures d’acariens sont à l’origine du Syndrome de l’Intestin Irritable tel que présenté dans cette vidéo de la Faculté de Médecine de Nice de l’Université Nice Sophia Antipolis en France. Pour suivre la vidéo, veuillez CLIQUER ICI

VII- CéphaléeS et hypertension

Les acariens affluent dans les cheveux sur la tête et s’attaquent au cuir chevelu pour leur survie. Leur présence et leurs piqures incessantes dans le cuir chevelu suscite la réaction de défense de l’organisme. Les cellules de défense sont mobilisées au niveau du cuir chevelu et essayent d’amoindrir le choc et de neutraliser les enzymes déversées dans l’organisme par ces acariens. Lorsque ces actions sont prolongées, l’hyperactivité au niveau du cuir chevelu provoque des céphalées dont l’intensité augmente au jour le jour ; et qui se termine par l’hypertension artérielle avec fatigue, courbature et vertige de la personne exposée.

En voici présentées quelques conséquences possibles du pullulement des acariens au niveau actuel de nos recherches. La liste n’est pas exhaustive et il faut préciser que les maladies précitées sont causées par l’exposition aux acariens et à la poussière des déjections d’acariens.

En ce qui concerne les maladies causées par les insectes parasites, un autre article va les présenter.

Il est important de notifier que le but de cette série  d’articles est d’informer et de sensibiliser les acteurs concernés par la prolifération des insectes et acariens parasites des élevages.

Louis Agbokou.

Que pensez-vous de ce sujet, partagez avec nous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s