4 causes majeures d’échec des projets agricoles au Bénin

Plusieurs projets de développement agricole ont été mis en œuvre depuis des dizaines d’années, mais pour certains types de projets agricoles, les effets sont difficilement perceptibles. A l’évaluation des projets sur investissement public et les projets en cofinancement public, des milliards de francs sont engloutis mais sans impact significatif. Beaucoup d’éléments sont à l’origine de cette situation déplorable pour les pays sous développés comme le nôtre. En voici quelques causes majeures…

Daily Moisturising Cream
Daily Moisturising Cream – Johnoa Chambers

1- Idée du projet en contradiction avec la réalité du terrain

Un projet est un outil de résolution de problèmes. Tout problème devant faire l’objet d’un projet devra être analysé puis compris avant d’être sélectionné comme une idée de projet. L’idée du projet devra donc provenir des bénéficiaires dans leur milieu. La phase d’identification du projet doit être réalisée en tenant compte de toutes les procédures en la matière. Les projets identifiés puis élaborés dans les bureaux ou en dehors de la zone d’intervention ne tiendront certainement pas compte des attentes des bénéficiaires. Par exemple, un projet de promotion de la mécanisation agricole a été le théâtre regrettable de gaspillage de ressources de l’Etat béninois. Des machines agricoles achetées à coût de millions n’ont pas pu être utilisées parce qu’entre autres, elles ne sont pas adaptées aux types de sol. Un autre projet a attribué des crédits aux éleveurs de porcs, qui s’étaient trouvés dans l’incapacité de rembourser parce que la Peste Porcine Africaine avait décimé leurs cheptels. Ne serait-ce pas mieux de tenir compte de la réalité du terrain ? Ne serait-ce pas mieux d’assainir le milieu en trouvant une solution à la menace permanente que constitue cette maladie avant d’apporter des appuis financiers à ces éleveurs ?

2- Choix intéressé des bénéficiaires

Un choix impartial des bénéficiaires d’un projet est capital pour l’atteinte des objectifs du projet. Mais si les responsables du projet sont impartiaux dans le choix des bénéficiaires et sélectionnent des amis, frères, cousins, conjoints, enfants etc., les objectifs ne seront pas atteints. C’est l’exemple d’un programme d’insertion des jeunes dans l’agriculture au Bénin. Certains jeunes, parents et amis des responsables de gestion du projet, et bien que ne remplissant pas les conditions établies ont été sélectionnés comme bénéficiaires. Au terme, c’est du fiasco ! Incapacité de rembourser les crédits octroyés. La plupart s’étaient enfuis en voyageant d’une région à l’autre du pays ; d’autres ont carrément quitté le pays pour échapper aux mesures coercitives…

3- Complicité entre équipe de gestion et organisations partenaires

Il est observé dans certains cas, une complicité entre l’équipe de gestion des projets et les responsables d’Organisation Professionnelles Agricoles. La plupart des projets dans leur mise en œuvre, travaillent en collaboration avec les associations professionnelles agricoles. Certains responsables de ces associations se servent de leur position de leader, au détriment des membres, pour s’arroger en leur faveur le maximum possible d’appuis (financiers et/ou matériels) des projets et programmes. Ces responsables prétendent défendre l’intérêt des membres mais en réalité, ce n’est qu’un leurre.

4- Equipe composée de non professionnels

Le management des projets est un domaine technique comme tout autre domaine. L’adéquation formation- poste occupé est une condition sine qua non pour l’atteinte des objectifs des projets agricoles. Le chef projet ou chef programme qui n’est pas nanti d’une formation universitaire en management des projets peut facilement engager l’équipe de gestion du projet dans des erreurs techniques dont les conséquences ne feront qu’éloigner des objectifs du projet. Le management des projets, comme tout domaine, est d’abord une question de professionnels. Le positionnement de certains chefs de projet ou chefs programme non spécialistes du management des projets est l’une cause d’échec des projets avec pour conséquences le gaspillage des ressources humaines, financières et matérielles...

Votre responsabilité personnelle dans la lutte contre la propagation du Covid-19

Depuis le début de cette pandémie, les spécialistes de la santé et les scientifiques ne cessent de formuler des prescriptions et recommandations relayées par les institutions et initiatives sur le plan national et international.

La plupart du temps les messages sont non compris du grand nombre à cause des thèmes utilisés par les Experts et professionnels de la santé. En plus la plupart des mesures recommandées sont plus focalisées sur les effets des coronavirus que sur la cause.

Pourquoi est-ce que le Covid-19 continue de faire des victimes au Bénin et dans le monde malgré toutes les mesures prises contre la propagation ?

Je veux adopter une démarche de simplification, utilisant des mots simples pour expliquer des éléments basiques utiles à tous. Je veux que même celui qui n’a jamais été à l’école comprenne, et fasse ce qui est nécessaire pour sauver sa vie !

macro securite brillant concept
Photo de Edward Jenner sur Pexels.com

Je veux me focaliser sur la cause basique qui favorable le développement des coronavirus. Lire la suite

AroH&Spices – Consommez des épices de qualité pour votre santé !

Nous avons tous besoin d’épices pour notre alimentation quotidienne. J’ai le plaisir de vous présenter les épices de l’entreprise AroH&Spices basée à Abomey-Calavi au Bénin) et engagée dans la transformation agroalimentaire. L’entreprise vous propose des épices !!!

Certainement, vous connaissez la plupart ; mais la différente c’est l’accompagnement et les conseils avant et après le choix du produit. Pour votre information, des épices peuvent bien remplacer vos comprimés de pharmacie…

AroH&Spices

Les épices sont dotées de vertus dont la Lire la suite

Pensez- vous que l’agriculture est une priorité ? (2)

Dans un premier article, sont publiées les réponses apportées à la question Pensez-vous que l’agriculture est une priorité ?.

Les réponses sont la clé d’accès au groupe Facebook « L’agriculture, une priorité« . Ici, la liste des réponses apportées par les nouveaux adhérents. Ceux n’ayant pas répondu à la question n’ont pas pu avoir l’accès au groupe, la réponse étant la clé d’accès.

Confiplux_Johnoa Chambers
Confiture à base de fruits naturels pour une bonne santé et la beauté du corps. ©Johnoa Chambers

PENSEZ-VOUS QUE L’AGRICULTURE EST UNE PRIORITÉ ?

* L’agriculture, c’est l’avenir de l’Afrique. L’agriculture est le socle du développement. Seule l’agriculture peut libérer les jeunes du chômage ;

* L’agriculture doit être une priorité parce qu’elle est le socle du développement humain. Le véritable développement part d’une agriculture Lire la suite

5 astuces pour réussir votre diagnostic d’exploitation : Cas pratique Nº2

Mes poules pondeuses ne font que se piquer sans cesse et se blessent la tête. Est ce que vous pouvez maider à comprendre ce qui se passe sur ma ferme ?

Le picage dans les élevages de poules pondeuses peut être causé par un certain nombre de facteurs. Dans la petite vidéo ci-après observez le comportement des poules  !

1- Poser des questions

Les questions permettent d’appréhender la situation du général au particulier. De façon globale il s’agit de demander l’effectif actuel, le taux de ponte, les traitements effectués ; depuis quand le picage a commencé Lire la suite

Conduite des pondeuses de 0 à 18 semaines d’âges: 7 enseignements tirés

Chaque bande de volailles conduites du démarrage à la fin du cycle de production fait l’objet de plusieurs leçons apprises que l’aviculteur capitalise pour la prochaine expérience. Pour avoir observé un certain nombre de fermes du démarrage à l’entrée en ponte, j’expose ici 7 enseignements tirés pour manifester de bonnes performances au cours de cette période délicate.

photo_poulettes.jpg

1- Suivre de près ces trois facteurs chaque semaine

Durant cette période, trois facteurs sont à suivre de près chaque semaine. Il s’agit de l’alimentation, du suivi sanitaire et de la Lire la suite

Pensez- vous que l’agriculture est une priorité ?

C’est ce que je crois. L’agriculture est une priorité pour atteindre l’autosuffisance alimentaire et résoudre efficacement le problème du chômage des jeunes. C’est un choix stratégique pour accélérer le développement économique de l’Afrique.

cultures sous serre

L’agriculture, une priorité : c’est la dénomination d’un groupe Facebook sur lequel je partage mes articles, les opportunités en agribusiness et Lire la suite

5 astuces pour réussir votre diagnostic d’exploitation: Cas pratique Nº1

Le spécialiste d’élevage est la plupart du temps sollicité pour résoudre un problème spécifique posé sur une ferme d’élevage. Pour ce cas ci, la situation de la ferme m’a été présentée en ces termes :  » J’ai enregistré un cas de mortalité de mes pondeuses avant hier, un autre hier et un troisième ce matin. Cela me fait trois pondeuses mortes dans cette semaine. S’il vous plaît, est ce que vous pouvez m’aider à savoir ce qui se passe sur ma ferme ? » 

En se référant aux directives décrites dans 5 astuces pour réussir votre diagnostic d’exploitation, je présente pas-à-pas comment chaque astuce a été appliquée dans ce cas pratique d’une ferme d’élevage de poules Lire la suite

Stage de formation en Israël : Production d’arbres fruitiers subtropicaux – Gestion, technologies et après-récolte

L’Agence Israélienne pour la Coopération Internationale au Développement (MASHAV) en collaboration avec l’Agence de Coopération Internationale Allemande pour le Développement (GIZ) organise au Centre International de Formation Agricole (MATC) un stage de formation sur la Production d’arbres fruitiers subtropicaux : gestion, technologies et après-récolte du 11 au 25 juin 2019 à Shefayim – Israël.

moshav-kochav-michel.jpgSujets principaux

Les sujets principaux Lire la suite

Stage de formation en Israël : Technologies des cultures maraîchères

L’Agence Israélienne pour la Coopération Internationale au Développement (MASHAV) en collaboration avec l’Agence de Coopération Internationale Allemande pour le Développement (GIZ) organise au Centre International de Formation Agricole (MATC) un stage de formation sur les Technologies des cultures maraîchères du 21 mai– 4 juin 2019, à Shefayim – Israël.

maraichage.jpg

Sujets principaux

Les principaux sujets à développe Lire la suite

5 astuces pour réussir votre diagnostic d’exploitation

Le spécialiste d’élevage est la plupart du temps sollicité pour résoudre un problème spécifique posé sur une ferme d’élevage. Dans votre démarche vers la recherche de la solution, il y a quelques astuces qui peuvent vous permettre d’atteindre plus facilement votre objectif. Celles-ci peuvent faire de vous des experts en suivi des fermes d’élevage.

Pondeuses dans le poulailler

1- Observez intensément

C’est juste un secret. Par l’observation, vous allez découvrir beaucoup de choses que l’éleveur ne vous dira pas. Certains vont vous le cacher volontairement peut-être pour vous tester… D’autres ne savent pas que cela est important pour le Lire la suite

Quel est le poids des œufs de poule pondeuse produits chez nous : Cas d’une ferme à Porto-Novo

Connaître avec précision le poids de l’œuf permet de quantifier à partir du nombre d’œufs pondus, le tonnage d’œufs produit au niveau communal, régional ou national.

pesées des oeufs 2Pour ce faire, j’ai effectué des pesées des œufs au niveau de 4 plateaux d’œufs ayant des calibres différents :

Plateau1: œufs non calibrés (mélange de gros, moyens et petits œufs)

Plateau2 : œufs gros

Plateau3 : œufs moyens

Palteau4 : œufs petits

Les pesées obtenues sont présentées dans les tableaux suivants : Lire la suite

Inclusion des jeunes dans l’agribusiness : Florent TOTO partage son rêve et formule des suggestions

L’inclusion des jeunes dans l’agribusiness est une condition nécessaire pour le développement durable en matière d’alimentation. Encourager les jeunes à s’orienter vers les sciences et métiers agricoles est en amont, une stratégie pour inclure plus de jeunes dans l’agribusiness. Florent Toto, jeune étudiant en sciences agricoles à la Faculté des Sciences Agricoles (FSA) du Bénin, propose des recommandations.

florent_toto

Après avoir découvert mon blog, il me contacte pour apporter sa contribution : partager ses propositions pour l’inclusion des Lire la suite

Stage international en Israël sur ‘Entrepreneuriat agricole, genre et développement durable’ : 9 suggestions pertinentes aux pays membres de la CEDEAO

Stage international ‘Entrepreneuriat agricole, genre et développement durable‘ en Israël au Centre International de Formation Agricole, fruit de la coopération entre l’Agence Israélienne de Coopération au Développement (MASHAV) et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Dix-neuf professionnels agricoles provenant de dix pays membres  de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Sénégal, Sierra Leone et Togo) et de la commission de la CEDEAO, bénéficient de la formation sur les thématiques entrepreneuriat agricole, genre et développement durable.

FORMATION MASHAV CEDEAO 2017

Cette formation vise à renforcer les capacités des participants en vue d’appréhender les paramètres économiques des entreprises agricoles ; de planifier le calendrier agricole et les paiements des entreprises agricoles ; d’évaluer les obstacles liés au genre et de formuler des stratégies genre à intégrer dans les projets agricoles ; et d’intégrer des considérations agroécologiques dans l’élaboration des plans d’affaires agricoles.  Lire la suite

Un Cuisinier de profession devenu Pisciculteur- Formateur : Antoine Kakalaka partage son histoire

Réussir sa vie, devenir riche et vivre pleinement sa vie est ce dont nous aspirons tous. Mais en réalité, il y a un prix à payer. Il faut travailler dur. Si certaines personnes peinent encore à croire en cette philosophie, d’autres l’ont comprise très tôt. C’est le cas de Antoine Kakalaka. Cuisinier de profession, il finit par s’installer en élevage de poissons et s’impose comme une référence en la matière. Il partage ici son histoire et son expérience.

kakalaka_bon.jpeg

Il échoua au tout premier examen …

Antoine est un fils de Sogho, un village situé dans le département de l’Ouémé, commune de Sèmè-Podji, arrondissement de Tohouè. Après son échec au CEFEB (Contrôle d’Etudes de Fin d’Enseignement de Base) en 1968, il abandonna l’école et s’orienta vers une formation professionnelle en cuisine. En 1969, il passa son premier stage sur la paroisse Notre-Dame de Porto-Novo. En 1970, il passa un second stage au lycée Toffa 1er de Porto-Novo puis en 1971, un troisième à Houndji pour une durée de 4 ans. Etant des parents pêcheurs, Antoine dès son bas âge avait une passion Lire la suite