5 astuces pour réussir votre diagnostic d’exploitation : Cas pratique Nº2

Mes poules pondeuses ne font que se piquer sans cesse et se blessent la tête. Est ce que vous pouvez maider à comprendre ce qui se passe sur ma ferme ?

Le picage dans les élevages de poules pondeuses peut être causé par un certain nombre de facteurs. Dans la petite vidéo ci-après observez le comportement des poules  !

1- Poser des questions

Les questions permettent d’appréhender la situation du général au particulier. De façon globale il s’agit de demander l’effectif actuel, le taux de ponte, les traitements effectués ; depuis quand le picage a commencé sur la ferme ?

Dans le cas en espèce, à les questions sur l’historique de la ferme ont permis de comprendre que le problème de picage n’est pas nouveau au niveau de cette bande : à l’étape poussin, ce même problème avait été relevé. Les poussins avaient été éjointés en son temps pour faire face à la situation.

2- Observer intensément

Par lobservation, au moment de mon passage, deux éléments ont été relevés sur cette ferme. Il sagit de : insuffisance daération du bâtiment et non respect de la densité. Bien que la ferme soit installée au rez-de-chaussée, il y a eu de sérieux obstacles à la bonne circulation de lair. Le non respect de la densité ajouté à linsuffisance daération ont conduit à ce qui est observé sur la vidéo exactement à la 7e et à la 18e seconde. Lorsque vous observez bien le comportement de ces poules juste avant la 7e et la 18e seconde, vous notez quil ne sagit pas en fait dune réaction dauto-défense : la poule ne pique pas sa congénère pour se défendre, leur comportement est issu de la nervosité occasionnée par les conditions délevage peu favorables à leur développement sociologique.

Poules isolées par suite de picage

3- Noter les données clés

Dans le cas despèce entre autres, les données relatives à leffectif et la densité ont été collectées. En plus, des calculs sont effectués pour apprécier la conformité avec les données normatives.

4- Faire participer l’éleveur au diagnostic

Lentretien avec léleveur a permis de se rendre compte que la situation, cest-à-dire le picage avait déjà été observé dans la ferme pendant la phase de démarrage des poussins. A létape pondeuse, le picage a repris et léleveur prenait soin disoler dans un petit poulailler à côté, les poules victimes du picage. Ce faisant, léleveur réglait sans le savoir le problème de densité.

Poule piquée_bon

5- Faire l’autopsie le cas échéant

Dans ce cas, lautopsie na pas été recourue.

En somme, il a été calculé laire du poulailler pour savoir le nombre exact de poules à y disposer. Des conseils ont été apportés pour ôter les obstacles à la bonne circulation de lair dans le poulailler. Il sagit entre autres, des conseils relatifs aux réajustements à faire au niveau de la toiture et de la hauteur du muret du poulailler. Il est nécessaire de respecter les normes de construction du poulailler et dêtre attentif à la bonne circulation de lair et à la densité par mètre carré des poules pondeuses.

Louis Agbokou.

Publicités

Que pensez-vous de ce sujet, partagez avec nous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s