Vaccins buvables chez les volailles : Les causes d’échec vaccinal (4)

L’eau de dilution du vaccin buvable peut être une cause d’échec vaccinal. Il n’est pas recommandée d’utiliser de l’eau contenant des désinfectants : l’eau de robinet est donc proscrite. Vous pouvez utiliser par exemple l’eau de puits ou de forage etc.

Dans ce cas, le puits ou le forage ne devrait pas être désinfecté et entretenu récemment. Au cas où, la qualité chimique de l’eau n’est pas maîtrisée, il faut y ajouter de lait écrémé à 2 % avant de l’utiliser pour la dilution du vaccin buvable.

Publicités

Vaccins buvables chez les volailles : Les causes d’échec vaccinal (3)

Lorsque la chaîne de froid n’est pas respectée, la qualité du vaccin peut être altérée. Le vaccin ne pourra donc pas induire la réponse immunitaire souhaitée.

Le vaccin avicole buvable doit être approvisionné dans une glacière ayant de la glace et maintenu comme tel jusque l’administration aux volailles.

Vaccins buvables chez les volailles : Les causes d’échec vaccinal (2)

L’utilisation des désinfectants juste avant, au cours et après la vaccination peut constituer une cause d’échec vaccinal. Les matériels utilisés pour la vaccination ne doivent pas être désinfectés.

Une attention particulière doit être accordée aux désinfectants virocide et bactéricide. Il est conseillé de respecter un délai de 3 à 7 jours avant et après la vaccination.

Vaccins buvables chez les volailles : Les causes d’échec vaccinal (1)

Il est important de comprendre ce que nous désignons par échec vaccinal. Pour ce faire,nous allons nous référer à l’objectif de la vaccination. Cet objectif c’est la production par l’organisme de la volaille (dans le cas d’espèce) des anticorps spécifiques à une maladie.

Photo_poulettes

On parlera d’échec vaccinal lorsque les anticorps spécifiques n’ont pas été produits par l’organisme de la volaille. De façon générale cela se traduit par un résultat négatif lors du dosage d’anticorps après la vaccination et l’apparition d’une maladie au niveau d’un cheptel vacciné contre la même maladie.

La première cause d’échec vaccinal que je voudrais partager avec vous c’est la mauvaise qualité du vaccin. Quelles que soient les précautions prises après son acquisition, un vaccin de mauvaise qualité ne pourra pas induire la production d’anticorps spécifiques.

Un vaccin de mauvaise qualité est un vaccin dont la fabrication n’a pas été conforme aux normes internationales en matière de management de la qualité. Il s’agit d’un produit biologique défaillant qui ne pourra pas induire la réponse immunitaire souhaitée.