Votre responsabilité personnelle dans la lutte contre la propagation du Covid-19

Depuis le début de cette pandémie, les spécialistes de la santé et les scientifiques ne cessent de formuler des prescriptions et recommandations relayées par les institutions et initiatives sur le plan national et international.

La plupart du temps les messages sont non compris du grand nombre à cause des thèmes utilisés par les Experts et professionnels de la santé. En plus la plupart des mesures recommandées sont plus focalisées sur les effets des coronavirus que sur la cause.

Pourquoi est-ce que le Covid-19 continue de faire des victimes au Bénin et dans le monde malgré toutes les mesures prises contre la propagation ?

Je veux adopter une démarche de simplification, utilisant des mots simples pour expliquer des éléments basiques utiles à tous. Je veux que même celui qui n’a jamais été à l’école comprenne, et fasse ce qui est nécessaire pour sauver sa vie !

macro securite brillant concept
Photo de Edward Jenner sur Pexels.com

Je veux me focaliser sur la cause basique qui favorable le développement des coronavirus.

Quel est le facteur favorisant du Covid-19 ?

Quel est l’élément basique sans lequel le virus ne peut pas vivre ?

Je fais mon analyse en me basant sur les trois éléments responsables du maintien et de la propagation du Covid-19. Ces éléments sont le virus, le milieu et l’homme. Vous convenez avec moi que ces trois éléments sont bien distincts, mais interagissent !

1- Le virus : Les coronavirus

Les coronavirus appartiennent à la famille des Coronaviridea qui regroupe un ensemble de virus à tropisme prioritairement respiratoire haute et basse. Cela signifie que les coronavirus se développent prioritairement dans les voies respiratoires inférieures (poumons, bronches, bronchioles, etc.) et supérieures (narines, sinus, pharynx, larynx, trachée).

Ce qui est très important à retenir maintenant c’est que les coronavirus ne sont pas des organismes vivants selon une publication de l’Université Johns Hopkins des Etats-Unis d’Amérique, mais plutôt un virus moléculaire. C’est-à-dire une molécule de protéine entourée d’une membrane lipidique (graisse).

Cela signifie que pour continuer à se multiplier et se propager, les coronavirus doivent se retrouver dans les milieux qui leur permettent de maintenir leur membrane lipidique intacte. C’est une condition primordiale pour que ces virus continuent à vivre, c’est-à-dire pouvoir s’entourer de cette membrane protectrice et exister en tant que molécule. Donc partout au monde (tous les continents), tant que les coronavirus peuvent trouver les conditions de leur survie, ils se développement et créent des dommages à leurs hôtes (homme ou animal).

C’est un défi auquel les coronavirus font constamment face. Si un coronavirus se retrouve dans un milieu constamment chaud, sa membrane s’effondre, les liaisons atomiques se rompent et le virus meurt simplement.

La membrane du coronavirus est comme le beurre de karité. Vous connaissez le beurre de qualité ! C’est lorsqu’il pleut ou qu’il fait frais que le beurre de karité est solide et peut maintenir une forme donnée. Mais lorsqu’il fait chaud, vous savez que le beurre de karité perd sa forme et devient liquide. Il en est ainsi de la membrane du coronavirus ; lorsqu’il se retrouve en face de la chaleur, la membrane se casse et le virus meurt naturellement… Sans le froid, le virus ne peut pas vivre !

2- Le milieu extérieur

Il y a un certain milieu qui est favorable à la survie, au développement et à la propagation des coronavirus. Ce sont les milieux frais, glacé et à température basse comme les régions polaires, les saisons pluvieuses sous les tropiques et l’hiver dans les régions tempérées, les salles et véhicules climatisés. Ces milieux permettent aux coronavirus de renforcer leurs membranes lipidiques et de se multiplier correctement. Au contraire, dans un milieu chaud et constamment chaud, un coronavirus ne peut pas vivre. C’est ce qui explique que pendant la période chaude, très peu de cas de Covid-19 ont été enregistrés en Afrique alors qu’en Europe et aux Etats-Unis, des milliers de personnes étaient déjà infectées !

3- L’homme 

Depuis novembre, ces coronavirus se répandent de continent en continent, tuant des hommes un peu partout sur le globe. A la date d’aujourd’hui, le nombre total de personnes atteintes dépasse 11,8 millions de personnes avec près de 545.000 personnes décédées. Beaucoup de milliards sont investis, beaucoup de recommandations médicales sont données à savoir entre autres, confinements, reconfinements, masques, désinfectants, distanciation sociale. Malgré tout ceci, les coronavirus continuent leur expansion dans le monde, créant de nouvelles infections, et même des recontaminations des personnes précédemment infectées, traitées, puis guéries.

Pourquoi les coronavirus continuent de faire des victimes dans le monde malgré toutes ces mesures prises contre leur propagation ?

J’estime que le Covid-19 continue de faire ravage dans le monde parce que les gens n’ont pas la bonne information de comment s’en protéger efficacement…

Il est demandé de porter des masques, de respecter des mesures de distanciation et autres. Je ne suis pas contre. J’en porte toujours et je respecte les recommandations. Mais l’ensemble de ces mesures semblent montrer leurs limites. La réalité aujourd’hui, c’est comme si le covid-19 brave toutes les mesures et recommandations médicales ; mieux, même les agents de santé ne sont pas épargnés. Ne respectent-ils pas aussi les mesures ?

Il est important de savoir clairement aujourd’hui la condition primordiale de survie et de développement des coronavirus. Ensuite, il faut empêcher cette condition de se réunir.

Pour plus d’éclaircissement, je vous invite à écouter cette conférence de Monsieur John O. AFOLAYAN, Secrétaire Général de AFHECO (Organisation pour la Consolidation de l’Héritage Africain) avec qui nous travaillons sur le sujet. Pour écouter l’audio, veuillez cliquer successivement sur les trois audios suivantes:

Audio1 (30Mo)

Audio2 (30Mo)

Audio3 (42Mo)

VOTRE RESPONSABILITÉ INDIVIDUELLE

Chacun de nous doit tenir compte de ses antécédents médicamenteux et de son hygiène de vie. Nous devons le savoir et en tenir compte afin de jouer notre partition dans cette lutte.

  • A l’endroit de tout le monde

Notre responsabilité c’est de ne pas offrir aux coronavirus une maison d’habitation. C’est-à-dire de ne pas créer dans notre organisme et autour de nous un milieu frais ou glacé. Nous devons :

Arrêter totalement de consommer des aliments frais, de l’eau glacée, des boissons glacées, yaourt formé, fan yogo glacé, pure water glacé, bissap formé, akpan glacé, bière glacée, jus glacé, creams glacés, etc ;

Arrêtez toute exposition au froid ou à la fraîcheur par exemple dans les salles ou les bureaux ou les voitures climatisés ;

Boire tout le temps de l’eau chaude ou tiède et se laver avec de l’eau tiède les matins et les soirs ;

Consommer uniquement des aliments chauds ;

Porter des survêtements de protection contre le froid ;

Réchauffer au besoin sa chambre la nuit par tout moyen traditionnel ou conventionnel.

Pendant ces périodes froides, tout le monde doit s’y conformer si vous voulez éviter le covid-19. Mais si par contre vous continuez à prendre de l’eau glacée, la bière et autres boissons fraîches, vous créez dans votre organisme un milieu favorable ou une maison d’habitation des coronavirus ; tôt ou tard, ils viendront y demeurer et vous causer des dommages de santé allant jusqu’à la mort malheureusement.

  • A l’endroit des personnes ayant des antécédents de maladies respiratoires et apparentées

Les personnes qui avaient souffert pendant des années ou qui souffrent encore des affections respiratoires et apparentées comme le rhume, la pneumonie, la toux, la sinusite, la tuberculose l’asthme, etc., doivent contacter leur médecin ou leur thérapeute pour se faire soigner convenablement. Car, ces personnes ont déjà dans leur organisme un milieu favorable au développement des coronavirus. Ils doivent complètement cesser de manger des aliments frais ou de prendre des boissons glacées durant toute cette période de faîcheur.

  • A l’endroit des personnes qui veulent se soigner à partir des produits naturels 

Lors des traitements des affections respiratoires, Si vous avez remarqué que les comprimés conventionnels ne répondent plus à votre situation, et vous voulez des produits naturels, vous pouvez contacter AFHECO pour avoir notre solution. Depuis l’annonce en novembre 2019, nous avons commencé à faire des recherches scientifiques pour comprendre cette pandémie et apporter notre solution. C’est aussi notre responsabilité, de nous protéger, et protéger nos proches. Nous avons mis au point trois solutions à base de plantes respectivement pour la prévention (le premier), le traitement (le second) et l’après traitement  (le troisième) :Buga forte

  1. BUGA SOLUTION traite effectivement la grippe, la pneumonie, et autres infections bronchiques ;

  2. BUGA FORTE traite efficacement la pneumonie chronique, l’asthme et la grippe chronique ;

  3. WONDER GEM est une solution herbale multi-guérison, et qui renforce l’immunité.

A l’exception du troisième produit qui existait déjà depuis des années, les deux autres produits ont été mis au point depuis janvier 2020 et ont été expérimentés jusqu’à ce jour.

Ce message est notre contribution pour arrêter la propagation de cette pandémie. A chacun de prendre sa responsabilité et de sauver sa vie !

Je vous remercie,

Louis Agbokou.

(Crédit photo: Edward Jenner et John O. Afolayan)

Que pensez-vous de ce sujet, partagez avec nous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s