La gale du lapin : Ce que vous devez savoir

La gale fait partie des maladies parasitaires les plus fréquentes en élevage des lapins. C’est une maladie parasitaire externe dont le diagnostic précoce peut minimiser ses effets sur la Lire la suite

Comment reconnaitre la VHD ? LES SYMPTOMES

Je vous parle ici de ce que j’ai vu moi-même. Il ne s’agit de généralité, ou d’imagination. Pour commencer je dois vous diUn lapin mort de VHDre qu’il est difficile de diagnostiquer la VHD en se basant uniquement sur les symptômes. C’est d’ailleurs le cas de toutes les maladies virales sauf que certaines maladies présentent des symptômes caractéristiques permettant de vite les suspecter.

En ce qui concerne la VHD en considérant ce que j’ai observé, on ne comprenait pas réellement ce qui se passait. Les lapins meurent seulement sans symptômes apparents.

Certains cessent de s’alimenter (anorexie) et le lendemain meurent. D’autres meurent sans aucun symptôme. D’autres encore se débattent dans la cage, sautent, accrochent leurs dents aux mailles de la cage, poussent des cris de détresse et meurent quelques minutes après. Cependant, un symptôme commun est une urine jaunâtre qui mouille le train postérieur du lapin mort. Cela n’a été cUn symptôme de la VHDonstaté qu’après la mort du lapin. J’avais donc hésité à le présenter comme un symptôme, mais plutôt une lésion. Un autre symptôme qui s’est révélé caractéristique, c’est une petite hémorragie du nez observé au niveau des narines du lapin mort.

Ce sont d’abord les lapines mères gestantes qui meurent suivi des lapines mères allaitantes et en dernière position les lapins à l’engraissement.

En résumé, il faut noter comme symptômes l’anorexie, des crises convulsives, écoulement sanguin au bout du nez, et une mortalité de presque 100% des lapins.