Quelles étaient les contraintes du secteur agricole il avait de cela 5 ans ? (2)

Publié par https://louisagbokou.wordpress.com

PRODUCTIONS VEGETALES :

  • Les cultures vivrières

Maïs, manioc, sorgho, mil, igname, niébé et arachide

Elles concernent le maïs, le manioc, le sorgho, le mil, l’igname, le niébé et l’arachide. Elles permettent de couvrir globalement les besoins alimentaires, mais restent encore largement en deçà des potentialités offertes par les conditions écologiques du pays, notamment à cause de la non disponibilité des intrants spécifiques, l’insuffisance de mesures relatives à la gestion des risques climatiques et catastrophes naturelles (inondations, sécheresse etc.), des outils de production et de transformation rudimentaires, ainsi que l’insuffisance des infrastructures de stockage et de conservation.

Selon les données statistiques de la Direction de la Programmation et de la Prospective (DPP) du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), le maïs vient au premier rang des cultures vivrières et connaît une évolution croissante de 523.000 tonnes en 1995-1996 à 931.590 tonnes en 2007-2008. Son utilisation multiple pour la fabrication des farines infantiles et des provendes nécessite d’en garantir un solde vivrier acceptable.

Les racines et tubercules

Ce sont notamment l’igname et le manioc, ont renoué avec une croissance régulière au cours de cette décennie, grâce à l’effet conjoint d’une amélioration du rendement et l’agrandissement des surfaces cultivées. Le niveau de la qualité des produits dérivés reste encore à améliorer sensiblement pour leur accès plus facile aux marchés.

Le riz

Le riz fait l’objet d’une demande en augmentation croissante et sa production au niveau national qui bien qu’étant passé de 16.545 tonnes en 1995 à 72.960 tonnes en 2007, laisse place à des importations massives (378.000 tonnes en 2005 et 350.000 tonnes en 2007) destinées à la consommation interne (60.000 tonnes environ) et aux réexportations. Les actions de promotion de la riziculture sont de plus en plus initiées à travers la réalisation des travaux d’aménagement de bas-fonds et de périmètres irrigués, la diffusion des variétés de riz NERICA. Elles méritent d’être intensifiées pour saisir les opportunités de marché liées à la flambée des prix des denrées de grande consommation et conforter les stocks de sécurité alimentaire.

  • Les cultures maraîchères  

Les cultures maraîchères sont pratiquées dans toutes les régions du Bénin, sur les plateaux, dans les plaines alluviales, dans les vallées et les bas-fonds. Elles sont constituées d’une part, des cultures traditionnelles de plein champ telles que la tomate, le piment, l’oignon, le gombo et d’autre part les légumes feuilles, les cultures exotiques pratiquées dans les zones urbaines et périurbaines (carotte, chou, laitue, concombre, poireau, haricot vert, etc.). Les cultures maraîchères jouent un rôle important dans l’alimentation des populations et contribuent à la prévention des maladies dues aux carences en micronutriments. Cependant le niveau actuel de production (293.707 tonnes en 2007-2008) pour la tomate, le piment, le gombo, l’oignon et les légumes feuilles n’arrive pas à couvrir les besoins qui de ce fait sont compensés par des importations.

De plus, certains légumes de grande consommation comme le gombo, le piment, la tomate et l’oignon connaissent une production saisonnière qui n’en garantit pas la disponibilité en toutes saisons avec pour conséquence une forte spéculation sur les prix. Au nombre des contraintes qui entravent la production des cultures maraîchères figurent l’insécurité foncière, la non maîtrise des ravageurs et des maladies, la faible maîtrise de l’eau, les difficultés de conservation et le faible niveau d’organisation des acteurs de la filière.

Cinq années après la validation du PSRSA, ces contraintes se sont-elles amenuisées ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s