La Peste Porcine Africaine : La perspective d’un vaccin 

La Peste Porcine Africaine (PPA) est une maladie virale des suidés (porc, phacochère, sanglier) et qui sévit principalement en Afrique. En 1997, la première épizootie de la PPA fut déclarée au Bénin et pratiquement dans la même période dans d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest comme la Côte d’Ivoire, le Togo, le Nigéria et le Ghana. Devenue enzootique dans ces pays et face à la faiblesse des mesures de biosécurité du fait de notre système d’élevage, est ce qu’il n’est pas temps de penser à trouver le vaccin contre la PPA ?

Depuis 2007 que je suis impliqué dans le développement rural, j’ai observé que la PPA décime des porcs presque chaque année. Le nombre de porcs décimés et la perte économique qu’elle engendre chaque année est si considérable qu’il est crucial de

Lire la suite

Publicités

Porciculture : UN PLAN DE PROPHYLAXIE MEDICALE

Cet article est la réponse à la sollicitation d’un de mes lecteurs exploitants agricoles. Vous pouvez aussi me faire des propositions de techniques à partager.

Il vaut mieux prévenir que guérir dit-on. Le traitement d’une maladie revient presque toujours plus onéreux et plus compliqué que sa prévention. C’est l’une des raisons pourTruie lesquelles dans chaque spéculation animale, il existe un plan de prophylaxie sanitaire et un plan de prophylaxie médicale.

La prophylaxie sanitaire regroupe l’ensemble des mesures hygiéniques comme par exemple l’hygiène de l’habitat, l’hygiène du matériel d’élevage, l’hygiène de l’alimentation etc. La prophylaxie sanitaire se complète par la prophylaxie médicale. Il existe sur le terrain une multitude de plans prophylactique mais tous s’accordent de mon point de vue sur la prévention des maladies courantes dans une région donnée et pendant une période donnée. L’objectif de la prophylaxie sanitaire c’est d’empêcher à travers les mesures hygiéniques l’entrée de germes pathogènes (bactéries, virus ou champignons) sur les exploitations d’élevage. La prophylaxie médicale quant à elle se réalise à travers l’utilisation des produits vétérinaires pour la prévention.

L’élaboration de la prophylaxie médicale du porc tient évidemment compte des différentes pathologies courantes dans la région concernées et des besoins physiologiques de l’animal. En ce qui me concerne, j’ai tenu compte du stade physiologique de l’animal pour concevoir le plan de prophylaxie que j’utilise dans les élevages que je suis. Ainsi donc, au niveau des porcelets, je préviens contre le syndrome de 21e jour qui est causé par une carence en fer. En fait, le lait de la truie est dépourvu de fer, pour éviter que le porcelet soit victime d’un déséquilibre en fer, il faut lui faire un apport en fer. Pour les reproducteurs et les porcs en engraissement, il est question de déparasitage et d’apport de vitamines et minéraux.

Si vous désirez acquérir le plan de prophylaxie que j’utilise pour l’appliquer sur votre exploitation, c’est simple. Veuillez visiter ma boutique en cliquant ici

Je vous souhaite plein succès.