Comment produire de la carotte : Quelques astuces précieuses !

Le recours à l’agriculture constitue de nos jours une solution pour faire face aux problèmes de chômage des jeunes et d’autosuffisance alimentaire en Afrique. Plusieurs cultures tiennent encore le flambeau des produits prisés sur le marché, la carotte en fait partie. Bien produire la carotte exige la connaissance d’un certain nombre d’éléments techniques exposés dans cet article.

carotte2La carotte est un légume essentiellement riche en caroténoïdes ou provitamines A. Elle renforce l’organisme et réduit le risque de survenance de cancers et de maladies cardiovasculaires. La carotte est un fruit disponible toute l’année. Elle reste plus savoureuse en mai, juin et juillet et sa production se fait principalement en trois étapes que sont la préparation du sol, la mise en terre et l’entretien.

1- La préparation du sol

A la différence des autres produits agricoles (manioc, maïs, etc…), la production de carotte comme tout autre produit maraîcher mérite une rigueur et nécessite un peu plus de travail au début. Toutes les terres ne sont pas favorables à la production de ce légume. C’est un produit qui répond plus à pleine sol et sa préparation se fait en 5 points :

– Sarcler l’espace choisi ;

– Remuer (ameublir) le sol : Cette phase est très importante dans la production de carottes. En effet, plus le sol est remué plus la carotte produit si le suivi est effectif ;

– Rendre l’espace lisse : Après avoir remué le sol, il faut rendre tout l’espace lisse (plat). Cela permet de vite définir les planches. A ce niveau intervient le rôle du râteau ;

– Délimiter les planches : Pour une planche, il faut 4 à 5 m de long et 1m de large. Entre deux planches, veiller à respecter une marge de 15 cm ;

– Pulvériser et arroser : Il faut pulvériser (badigeonner) tout l’espace surtout les planches avec de l’herbicide pour réduire le développement des herbes qui peuvent constituer un frein au développement des carottes. Et arroser pendant trois jours avant de passer à l’étape suivante. Cet arrosage permet de dissoudre l’effet de l’herbicide sur les planches par conséquent sur les carottes.

2- La mise en terre.

La mise en terre ici fait intervenir un matériel : une roulette. En effet, il faut faire rouler ce matériel sur la planche de sorte à avoir 4 à 5 rangées sur une planche. C’est un instrument très nécessaire dans la culture de carotte. Elle est faite à base de fer avec des points autour du rouleau. Au fur et à mesure que vous roulez ce matériel, les points marquent des emprunts (trou) sur la planche. C’est dans ces trous qu’il faut mettre les graines. Mettre trois graines par trou puis fermer légèrement.

carotte3

3- L’entretien des planches

Une graine de carotte mise en terre fait environ 5 à 7 jours avant de pousser. En effet, entretenir une carotte consiste à rendre la planche propre et plus belle, dépourvue de mauvaises herbes. La production de carotte nécessite beaucoup plus d’eau. Ainsi, une fois la semis effectué, il faut l’arroser trois fois par jours pendant les 5 à 7 jours à compter du jour de semis. Après deux semaines, il faut faire de l’amendement organique (fientes de volaille par exemple) puis de l’engrais chimiques (NPK) dans la troisième semaine. Arroser deux fois par jours (matin et soir).

Pour apporter l’engrais (fiente ou engrais chimique) à la carotte sur les planche, il faut tracer des lignes entre les rangées (le long) avec l’index. Ensuite, mettre la l’engrais dans ces lignes tout en veillant que l’engrais ne rentre pas en contact direct avec les feuilles. Sinon, les feuilles seront brûlées, ce qui fera baisser le rendement. Chaque type d’amendement se fait deux fois durant les trois mois du cycle de production, tout en précédant à chaque fois l’utilisation de l’engrais chimique par l’amendement organique. 

L’installation d’un système d’irrigation permet de faire face beaucoup plus facilement aux besoins en eau de la carotte. Dans le champ, la carotte est vendue par planche à raison de 2500 à 6000 FCFA par planche en fonction de la taille et de la présentation de la carotte récoltée.

Louis Agbokou et Jacques Hounkanrin

(Credit photo: Jacques Hounkanrin)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s