Technologie d’irrigation israélienne : Précision et Rentabilité

L’innovation agricole intègre la technologie pour rendre plus attractives et plus rentables les activités agricoles. En matière d’irrigation, la technologie israélienne figure parmi les plus prisée dans le monde. Cette révolution repose sur des thématiques spécifiques : L’installation du système d’irrigation est- elle rentable ? Quel matériau utiliser pour fabriquer les matériels d’irrigation ? Quelle est la quantité exacte d’eau qu’il faut apporter à la plante ? Qu’est ce qui garantie la durabilité du système d’irrigation ? Quelle méthode d’irrigation est adaptée?

pepiniere_laitue

Le matériau utilisé pour la fabrication

Sur le terrain, il est observé bon nombre de matériels d’irrigation qui ne sont pas spécifiquement destinés au maraîchage. Il y a des matériels de plomberie, de construction (génie civil) qui se retrouvent dans l’irrigation et de façon globale dans les techniques de gestion de l’eau agricole.

De ce point de vue, il est important de se référer aux entreprises spécialisées pour cette activité. L’exemple d’une entreprise qui fabrique en même temps de la tuyauterie de construction de bâtiment et du matériel d’irrigation ne serait pas, à mon avis recommandée pour s’approvisionner en matériel d’irrigation. Parce que la reconnaissance du matériau adapté ne pourra malheureusement pas se faire à vue d’œil. Il est donc important de s’orienter vers des structures spécialisées et expérimentées comme celles israéliennes.

La quantité exacte d’eau

l’objectif du système d’irrigation tel que connu de façon générale c’est « d’apporter l’eau à la plante ». Ce concept est de nos jours dépassé car si la quantité d’eau apportée à la plante est inférieure à la quantité dont la plante a besoin, elle va s’étioler et sera moins productive. D’un autre côté, si la quantité d’eau apportée dépasse la quantité dont la plante a besoin, elle sera gorgée d’eau et moins productive. Vous constatez avec moi que pour une bonne productivité et une utilisation optimale des ressources en eau, il faut apporter à la plante la quantité exacte d’eau dont elle a besoin.

Au cours de mon voyage en Israël, j’ai observé qu’en fonction de la méthode d’irrigation utilisée, le matériel est doté d’un dispositif qui permet de maintenir la même pression d’eau du début jusqu’à la fin du champ que le sol soit en montée, descente ou plat.

Comment savoir la quantité exacte d’eau dont la plante a besoin en fonction du type de sol, de l’espèce, du genre, et de la variété ?

La réponse, c’est de référer aux spécialistes en la matière.

L’entretien du système

La plupart des systèmes d’irrigation chez nous souffrent d’entretien. Après l’installation, le spécialiste « disparaît ». Après quelques mois d’utilisation commencent les problèmes de fonctionnement du dispositif. Il existe un programme d’entretien adapté et maîtrisé par les spécialistes. Pour une durabilité du système d’irrigation, le plan d’entretien est mis en œuvre.

Le système d’irrigation est-il rentable ?

Installer un système d’irrigation faisait partie entre temps des moyens pour rendre moins pénibles les activités agricoles en particulier l’arrosage. Avec le développement de la technologie, l’installation d’un système d’irrigation permet non seulement de rendre l’irrigation facile et réalisable par tout le monde (jeunes, adultes, homme, femmes). Mais aussi, installer un système d’irrigation permet de rentabiliser son activité. Des calculs sont faits pour identifier quels matériels utiliser en fonction type de sol, de la source d’eau, du climat, des cultures, etc. Il ne s’agit pas seulement de rendre le champ attrayant, l’objectif ultime de l’installation d’un système d’irrigation, c’est de rendre l’activité plus rentable. C’est une affaire de spécialistes et les meilleurs spécialistes des entreprises Israéliennes sont disponibles à collaborer pour nous accompagner.

Quelle méthode d’irrigation utilisée ?

Au niveau actuel de la technologie, quatre méthodes d’irrigation sont utilisées. Il s’agit des méthodes immersion, macro- aspersion, micro-aspersion et goûte à goûte. Le choix d’une méthode ou de l’autre est fonction de plusieurs paramètres dont le type de culture à entreprendre et du type de sol.

Les spécialistes Israéliens sont disposés à mettre leurs expériences au service du développement de notre agriculture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s