Management de la qualité au sein des projets : La norme ISO 21500 (2012) définit les lignes directrices

Dans tout domaine d’activités, il existe des normes dont le respect conduit à atteindre plus facilement les objectifs assignés. En matière de management de projet, la norme internationale, ISO 21500 (2012) définit les lignes directrices sur le management des projets. Je présente dans cet article le domaine d’application de la norme, les parties prenantes, la gouvernance de même que les processus de management de projet

La norme ISO 21500 fournit des recommandations en matière de management de projet et peut être utilisée par tout type d’organisation, qu’elle soit publique, privée ou communautaire, ainsi que pour tout type de projet, quelle que soit sa complexité, sa taille ou sa durée.

Les processus de management de projet
Le management de projet est effectué au moyen de processus qui utilisent les concepts et les compétences. La norme ISO 21500 répartit les processus de management de projet, comme le montre la figure suivante, en cinq groupes de processus que sont :
Lancement : Démarrer un projet, définir les objectifs du projet, désigner le responsables de projet ;
Planification : Détailler la planification, établir les références essentielles pour gérer la
mise en œuvre, mesurer et maîtriser les performances du projet ;
Mise en œuvre : Mener les activités du projet, être en soutien pour la production des
livrables conformes aux plans du projet ;
Maîtrise : Surveiller, mesurer et maîtriser les performances du projet par rapport au
plan du projet ;
Clôture : Établir formellement la fin d’une phase du projet, tirer les retours
d’expérience à prendre en compte et à appliquer, le cas échéant.

processus iso21500

La gouvernance d’un projet
La gouvernance de projet comprend les domaines de la gouvernance de l’organisation spécifiquement liées aux activités du projet. Il s’agit de :
– la définition de la structure de management;
– les politiques, processus et méthodologies à utiliser;
– les limites de l’autorité en matière de prise de décision;
– les responsabilités et obligations hiérarchiques des parties prenantes;
– les interactions telles que les comptes rendus et la soumission hiérarchique progressive
des problèmes ou risques.
La gouvernance de projet peut impliquer :
– Le commanditaire du projet qui autorise le projet, rend des décisions qui relèvent de la
direction, résout les problèmes et conflits qui dépassent le niveau d’autorité du
responsable de projet ;
– Le comité ou conseil de pilotage du projet, qui contribue u projet en lui apportant des
conseils de niveau direction.

Les parties prenantes
D’après la norme ISO 21500 (2012), les parties prenantes d’un projet devrait être identifiées clairement, y compris l’organisation propre du projet pour permettre la réussite du projet. L’organisation du projet peut inclure les rôles et responsabilités suivants :
– Le responsable du projet qui conduit et gère las activités du projet, et rend compte de
l’achèvement du projet ;
– L’équipe de management du projet qui assiste le responsable de projet dans la conduite et le management des activités du projet ;
– L’équipe de projet qui réalise les activités du projet.
Si vous désirez savoir plus sur la norme, visitez le site officiel de l’Organisation Internationale de la normalisation.

(Extrait de mon mémoire de master en management de la qualité et des projets)

Louis Agbokou.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s