5 astuces pour réussir votre diagnostic d’exploitation

Le spécialiste d’élevage est la plupart du temps sollicité pour résoudre un problème spécifique posé sur une ferme d’élevage. Dans votre démarche vers la recherche de la solution, il y a quelques astuces qui peuvent vous permettre d’atteindre plus facilement votre objectif. Celles-ci peuvent faire de vous des experts en suivi des fermes d’élevage.

Pondeuses dans le poulailler

1- Observez intensément

C’est juste un secret. Par l’observation, vous allez découvrir beaucoup de choses que l’éleveur ne vous dira pas. Certains vont vous le cacher volontairement peut-être pour vous tester… D’autres ne savent pas que cela est important pour le diagnostic, simplement parce qu’ils ne sont pas des spécialistes de la matière. De toute façon, observez beaucoup.

2- Posez des questions

Il y a un certain nombre de questions qui retracent l’historique de la situation et qui sont importantes pour le spécialiste.
Les questions – réponses vous permettent de « voir clair » dans la situation et vous lancent sur des pistes de réflexion.

3- Notez les données clés

Un diagnostic ne se fait pas dans la précipitation. Il faut du temps et être assez posé.
La prise de notes est très importante. Au cas où vous avez réalisé l’autopsie, prenez note des lésions et accompagner les prélèvements des symptômes enregistrés.
Une fois au retour de la ferme, vos prises de note vous permettront de rassembler les données et de les confronter pour la recherche de la solution.

4- Faites participer l’éleveur au diagnostic

Par expérience, j’ai découvert que 90% des responsables de fermes d’élevage (ceux qui se sont entièrement consacrés à leur ferme) savent la cause des problèmes qui adviennent sur leur exploitation.
Ils peuvent ne pas en être sûrs mais ils soupçonnent « cet élément nouveau  » qui est à la base des mortalités par exemple. Et très souvent, une fois en face du spécialiste, ils accordent peu d’intérêt à leurs constats et espèrent tout du spécialiste. Mais il y a une façon simple de les amener à révéler toutes ces observations. Il suffit juste de le leur demander gentiment et de façon décontractée. Vous pouvez lancer une discussion qui ne cadre pas avec la situation et la ramener progressivement au cas spécifique de la ferme.
Le rôle du spécialiste est donc de clarifier la situation à partir des informations collectées et en se basant sur ses connaissances techniques. Il est important d’expliquer en détails tout ce qui peut l’être au responsable de la ferme.

5- Faites l’autopsie le cas échéant

Dans la quête d’informations de plus en plus pertinentes pour vous aider à trouver la solution au problème posé, l’autopsie peut vous être très utile. Elle permet d’identifier des lésions sur un sujet mort pour compléter le diagnostic clinique. Vous serez amené à recourir à l’autopsie en présence de maladie ayant occasionné des mortalités ou une forte morbidité.

Essayez ces astuces et surtout écoutez votre instinct ; il a beaucoup de choses à vous enseigner.

Louis Agbokou.

(Crédit photo: Louis Agbokou)

Publicités

Que pensez-vous de ce sujet, partagez avec nous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s